AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Sécurité    Jeu 9 Juin - 16:08




Difficulté ★☆☆☆☆
E1;003

Impérial

Sécurité

E
n raison du manque d’effectif, une personne a été réquisitionnée afin de surveiller les aller-retours au sein de la capitale impériale. Il est nécessaire que cette personne dispose de l’autorité nécessaire pour ouvrir une enquête sur des personnes louches. C'est pour cette raison que cette mission vous est confiée Freya. Nous savons que vous avez l'autorité nécessaire et êtes assez clairvoyante pour distinguer nos nobles sujets de ces indépendantistes et mafieux à deux gils six sous. Une honoraire du nom de Presea Lowell, amnésique retrouvée dans la Forêt Sainte, vous aidera à accomplir cette mission.

V
ous serez pour votre mission assistée de la jeune Presea Lowell. Cette jeune femme arrivée récemment à Lighthalzen semble pleine de bonne volonté et a accepté de vous aider. Soyez une référence pour elle et montrez lui ce que c'est de servir l'Empire. Apprentie de l'armée, nous espérons que vous saurez lui transmettre votre expérience tout en menant à bien votre mission.

V
ous êtes donc assignées au poste de surveillance des hauts-remparts. Soyez vigilantes, il serait fort fâcheux qu'un intrus s'infiltre dans la capitale de l'Empire Céleste. Il serait tout aussi regrettable que vous offensiez un haut placé de la capitale en cas d'erreur, et votre réputation pourrait prendre en prendre un sacré coup.

B
onne chance soldats, et que le saint Empereur Heïm soit avec vous.


Règles


- Vous disposez de 48h pour répondre à la quête lorsque c'est votre tour.
- Vous ne pouvez faire qu'une seule quête à la fois. Cette dernière doit être placée à la fin de votre chronologie.
- Vous êtes en droit de demander un délais pour répondre dans les requêtes au staff si vous ne pouvez pas répondre.
- Si le Narrateur ne passe pas 48h après la dernière réponse du dernier joueur, vous êtes en droit de faire une demande de passage dans les requêtes au staff.
- Souvenez-vous que, lors de l'accomplissement d'une quête, encore plus qu'ailleurs, chacun de vos actes pourront avoir des conséquences sur le cours des événements au sein d'Ashnora.
- N'oubliez pas de vous amuser !



Ordre des Participants


@Freya
@Presea Lowell

© sobade.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 9

Alignement: Impérial Loyal Mauvais


Impérial Loyal Mauvais
Freya
MessageSujet: Re: Sécurité    Sam 11 Juin - 0:51

Another day in hell.

Elle se lève, fringante et ouvre immédiatement les fenêtres de son appartement. Le soleil l'éblouit un instant avant de se propager dans la pièce, sa chevelure dorée scintillante. Elle cherche du regard à l'intérieur de sa demeure les traces de passage de sa dernière conquête, une diplomate aussi serviable en apparence que vite irritable avec deux verres dans le nez. Freya savoure un instant la vision de cette femme de pouvoir rêvant surement de ses ambitions, puis se dirige vers la salle de bain. Elle en ressort habillée, coiffée après une bonne vingtaine de minutes, l'ordre de mission sur la commode qu'elle saisit et plie en deux avant de le mettre dans une de ses poches intérieurs. La chevalière sainte se dirige ensuite vers la porte de son logis en maudissant intérieurement la femme qui crèche chez elle, la belle au bois dormant ne devrait de toute manière pas tarder. Les multiples traces de fouet sur son corps décochent un léger sourire hypocrite à Freya. Difficile pour la diplomate d'expliquer ça à son retour.

Mais ce n'est pas la soldate qui va s'apitoyer sur son sort, payée il y a deux jours pour avoir des infos compromettantes sur cette femme. Il faut arrondir les fins de mois, du moins avait-elle déclarée comme motivation pour ce job. En réalité le simple fait de côtoyer des gens d'importances lui donne l'impression de ne pas faire du sur-place. Enfin, pour l'heure il est temps d'obéir à la hiérarchie et elle se dirige vers les remparts visiblement on lui a assignée une coéquipière. Amnésique? Donc possiblement influençable, c'est un fait rare qui mérite d'être étudier. Un cas de figure comme celui ci ne se reproduisant sans doute pas de suite, sur le chemin elle le prend le temps de rire avec des passants et d'écouter les derniers potins tout en feignant de ne pas entendre un 'bruit de plastic' qui semble la suivre. Ces misérables n'oseraient pas faire le lien! Peinant à garder son calme elle se dirige en vitesse vers le lieu de rendez vous, une chevalière sainte se doit d'être respecter aucun de ces pourceaux n'auraient le droit d'insinuer quoi que ce soit!

En espérant que sa coéquipière du jour ne fasse pas le lien, la dernière chose qu'elle voudrait serait qu'une amnésique garde en mémoire sa découverte au sujet d'une chevalier saint. Elle garde son calme, passant en bouche une sucrerie avant d'attendre l'arrivée de cette Presea. Quand enfin elle arrive alors c'est Freya qui prend les devants et souriante au possible, sucrerie en bouche prend la parole.

-Salut ça doit être toi l'amnésique! Je suis visiblement chargée de te montrer les prouesses de l'Empire mais vu comment ça va être ennuyant ne t'attend à rien de grandiose ahah.

Toujours mettre en confiance l'autre, primordial dans un échange et une relation futur.

-J'espère qu'on va quand même s'amuser ou à défaut pas s'ennuyer! Au fait moi c'est Freya!

Et ce maudit bruit de plastique à chacun de ses pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 124

Alignement: Impérial Indécis


Impérial Indécis
Presea Lowell
MessageSujet: Re: Sécurité    Lun 13 Juin - 14:42

Cela faisait quelques jours que j'avais rejoint l'Empire et que je m'étais reposée de l'incident de Netzach. Malgré que j'étais une nouvelle dans cette colonie, j'avais l'impression que certaines personnes me connaissaient et n'appréciaient guère ma présence au Lightalzen. Peut-être que je leur avais du mal dans le passé? Possible. Cependant, si j'étais leur ennemi before, j'étais maintenant leur alliée, vu que j'avais prouvé ma volonté à servir les idéologies de l'Empereur-Dieu. Je voulais protéger cette civilisation à tout prix. Tel était mon devoir de soldate. J'avais juré fidélité et protection au sein du peuple. Je ferais honneur à mes dires et ce, jusqu'à mon dernier souffle.

C'est sur cette détermination qu'on m'envoya à ma première mission, soit une mission de surveillance. Je devais surveiller l'entrée de la ville pour une journée. Peut-être que ce n'était guère la tâche plus palpitante au monde, mais je me doutais bien que je n'aurais aucunement introduit l'armée impériale sous une motivation. Il leur fallait des preuves de mes compétences. De plus, pour cette mission, je devais faire équipe avec une certaine Freya, une soldate de l'Empire. Sûrement elle devait m'aider à comprendre les principes de la loyauté ou un truc de ce genre là. Donc, motivée à commencer cette première mission, je quittais les lieux de la femme qui m'hébergeait avant de me diriger vers les Hauts-Remparts.

J'arrivais en quelques minutes au lieu de ma mission, vêtue d'une armure que la gentille vieille femme m'avait fait. Je ressemblais sûrement aux soldates typiques des impériaux, mise à part la plaque de métal qui cachait mon oeil droit et mon front. Freya, elle, arriva quelques temps après moi. À la vue de la femme à chevelure platine, je posai mon poing sur ma poitrine gauche et me positionnai droit, la saluant telle une recrue qui respectait son supérieur. Au moins, je me rappelais vaguement des méthodes d'hiérarchie dans une armée. Cependant, je laissai, par la suite, une mine indifférente aux paroles de la demoiselle. Déjà que je n'aimais point qu'on me dirige et que j'ai fais un effort pour lui montrer un minimum de respect envers cette inconnue, et elle ose de m'interpeller comme ça. Amnésique? Vraiment? Elle avait pourtant reçu les mêmes informations que moi. Donc, pourquoi m'interpeller sur le mot ''Amnésique''? Peut-être elle me considérait comme une personne faible? Possible. Néanmoins, je pouvais esssayer de la surprendre et lui faire ravaler ses paroles.

Donc, Freya expliqua qu'elle était en charger de montrer les prouesses de l'Empire, mais que cette mission s'annonçait ennuyante. Je laissai un petit ''Hmph.'' passer entre mes lèvres, avant de la suivre. Ce bruit plastifié qui suivait la demoiselle partout me dérangeait un peu, faisant légèrement ''bourdonner'' mes oreilles au son. Miss Barbie devait porter quelque chose qui faisait un tel bruit, mais je ne devais point m'en préoccuper. Je devais me concentrer sur la mission, c'est tout ce qui m'importait en ce moment.



♦Presea's voice♦Presea's Theme♦Presea's theme battle♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Sécurité    Mer 15 Juin - 1:31

Les deux femmes se sont donc installées à leur poste, afin de surveiller les entrées et sorties de la capitale de l’Empire. C’est un axe très fréquenté, il est donc difficile de distinguer tout le monde aux heures de pointe. Non loin du poste de contrôle, on entend une fontaine, le bruit de l’eau coulant sur les parois de marbre faisant beaucoup de bruit, bien que légèrement masqué par le vacarme des passants.

Un petit garçon d’environ 9 ans s’approche de vous. Il est habillé d’un short bleu lui arrivant jusqu’à la limite des genoux, ainsi que d’un T shirt bleu avec un imprimé représentant un chat. Il regarde Presea de ses petits yeux bleu.

- Elle est où la pharmacie ? Ma maman elle est malade.

Le petit garçon semble complètement désespéré. Son inquiétude se voit et il semble pressé.

Au même moment, un membre de la très haute noblesse de l’Empire entre dans la ville. Contrairement à d’habitude, il ne semble pas accompagné de gardes. A l’instant même où il passe devant Freya, une fiente de pigeon lui tombe sur la tête, coulant le long de son oreille puis souillant le haut de ses vêtements. Dans un élan de colère, il se met à crier :

-Ville de merde.

Il se met à faire les 100 pas en face du poste puis fini par s’adresser à vous deux. D’un air furax laissant apparaitre son triple menton et ses rides :

- Bah alors, vous attendez quoi ? Allez me chercher de quoi me nettoyer le visage bande d’incapables.

Parmi les gens qui passent, certains se distinguent des autres :

Un homme, visiblement très riche qui n’hésite pas à exhiber son argent. Il tend une liasse de billets à une jeune fille visiblement mineure.

Un convoi composé de nombreuses charrettes remplies de bottes de paille.

Un couple particulièrement chaud, n’hésitant pas à s’embrasser passionnément à moins de 2 mètres du poste. L’homme n’hésitant pas à glisser légèrement sa main à l’intérieur du pantalon de la femme.

Qu’allez-vous faire ? Allez-vous laisser passer tout le monde ? Allez-vous en arrêter ? A vous de le décider. Freya, ta vessie tiendra-elle le coup au son de la fontaine à côté ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 9

Alignement: Impérial Loyal Mauvais


Impérial Loyal Mauvais
Freya
MessageSujet: Re: Sécurité    Sam 18 Juin - 0:24

Argh.

C'est une torture, d'être là à faire le guet en attendant que les misérables entrent dans la ville, à fouiller ou non. On ne s'amuse pas, Freya ne peut pas laisser libre court à ses pulsions et en plus l'autre semble lui faire la tronche. Elle ne sait pas pourquoi mais elle met ça sur le compte d'une amnésie qui doit pas arranger le fait de se sentir mal à l'aise avec soit même. Bon dans l'ordre c'un peu le bordel, ça et la fontaine qui commence sérieusement à stresser la sainte chevalière, largement plus stressée par le fait que Presea remarque quelque chose que de laisser rentrer n'importe qui. Le premier abrutis a fiente de pigeon elle le renvoie gentiment, du moins autant qu'elle peut tout en étant aussi intransigeante que possible.

-Je suis en mission aujourd'hui, il serait dommage que si nous devions nous absenter ou même moi un individu peu recommandable puisse rentrer. Votre nom serait associé à cet échec.

Elle sourit, comme une garce et elle adore ça. Et un lourd en moins, du coin de l’œil elle observe le gamin qui semble questionner Presea. Elle vole à son secours, enfin pas vraiment juste que l'amnésique ne connaît surement pas la ville aussi bien qu'elle. Elle affiche le sourire le plus chaleureux possible et elle approche le gamin.

-Salut! Au bout de la rue à cinquante mètres, si t'es pressé prend ce papier tu passeras devant tout le monde! Mais ce sera notre secret hein? Allez file!

Et elle se retourne vers Presea affichant un air de camaraderie faussement proche.

-Je t'ai volé ton travail désolé mais je pensais que je serais plus apte à y répondre. Tu m'en veux pas dit?

Elle croise les jambes comme concentré par la fontaine en essayant de rester naturelle. Pas facile elle se retourne alors vite pour changer de sujet. Elle observe la situation, la pédophilie oui d'accord c'pas bien mais en attendant l'argent rentrera tôt ou tard dans les caisses de l'Empire. Alors après tout...et merde! Elle va encore devoir faire bonne figure, les chariots de paille. Il faut faire un choix et elle le fait laissant loisir à Presea de s'adonner à parler aux paysans, et au couple de chauds lapins potentiellement suspects aussi. D'une pierre deux coups d'ailleurs. Elle embarque le riche et le couple dans le poste. Et elle dégaine son épée, qu'elle pose sur les bourses du pédophile en affichant toujours un superbe sourire.

-Tu refais encore ça dans mon périmètre de vision et je te retire tout moyen de prendre plaisir. J'en ai rien à foutre qu'elle soit consentante ou pas. Maintenant tu laisses l'argent ici, ça t'apprendra et que je te prenne pas à cafter parce que t'y perdrait beaucoup plus que tes bourses. Maintenant dégage le futur eunuque et plus vite que ça!

Hop qui a dit qu'elle était corrompue? Elle donne la somme à la mineur et lui intime de filer avant qu'elle ne s'occupe de son cas. Elle joue à la nounou et elle court partout, la pression de sa vessie se fait de plus en plus intense et elle parle au couple cinq minutes. Que faire ça sur la voie publique c'pas exactement l'idéal, qu'une auberge coûte rien même si la femme à son goût et que au pire elle connaît des endroits. Elle sympathise un peu et les laisse filer également après noté leurs noms. Si Presea n'est pas contente avec ça tant pis! Elle profite de cette accalmie pour observer l'amnésique.

-T'as bientôt finit Presea?

Elle ferme un instant les yeux et se laisser aller...un peu trop d'ailleurs. Rouge pivoine elle essaye tant bien que mal de contenir l'océan intérieur mais c'est trop tard. Elle observe l'étendu des dégâts, ça se voit toujours pas enfin elle espère. Bon c'est pas si grave que ça, au moins elle a été plus efficace se console elle. Et tant que Presea ne crame rien encore une fois tout va bien. Elle s'allume une cigarette pose ses pieds sur son bureau, boit une petite bouteille d'alcool local pour emmerder son handicap et attend la venue de Presea.

-C'pas toujours de tout repos mais faut bien faire une pause non?

Toujours sympathiser, mais elle ne se lève ne bouge pas et reste de marbre en souriant bien sur mais surtout en évitant de donner des indices à sa coéquipière. C'est la faute de la fontaine de toute façon elle avait qu'à pas être là!

-Heu tu peux t’asseoir hein. J'ai fait quelque chose qu'il fallait pas?

Elle croise les jambes tousse un peu. Tourne autour du pot enfin bref elle détourne l'attention si bien que ça va finir par devenir suspect mais la blonde est maniaque et préfère en faire des tonnes que pas assez au risque de focaliser l'attention de l'autre soldate de l'Empire sur son comportement atypique plutôt qu'autre chose.

Mais l'alcool a une rapide descente comme les chutes d'une cascade et cette fois elle ne s'en rend pas forcément compte, du moins qu'à la fin quand elle rougit rapidement laissant échapper un petit cri.

-Je crois que j'ai oublié de demander l'identité du garçon! Le pauvre j'aurai pu l'aider avec sa mère.

Qui ne tente rien n'a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 124

Alignement: Impérial Indécis


Impérial Indécis
Presea Lowell
MessageSujet: Re: Sécurité    Jeu 30 Juin - 18:07

Nous étions donc en pleine mission, en train de fixer les moindres passants qui seraient, ne serait-ce, un peu bizarre à nos yeux. Pour l'instant, c'était plutôt tranquille. Ils n'y avaient personne de louche dans les environs et le calme avait eu logement entre nous deux. Bon, ce bruit constant d'eau qui coulait et le brouhaha du village dérangeait légèrement ce silence lourd qui s'était installé entre nous deux. Heureusement pour moi,ce bruit de ruissellement ne me dérangeait guère, mais je ne pouvais dire autant de ma coéquipière. La fontaine semblait sérieusement dérangée la soldate qui gigotait et affichait une mine embarrassée. Mon sourcil droit se haussa légèrement, perplexe de la situation. Je me questionnais sur cette réaction soudaine de ma ''supérieure''. Et si elle était..?

Mon questionnement n'avança guère plus loin, vu qu'un jeune garçon vint devant moi, les yeux légèrement larmoyants et inquiets. Il me demandait la direction de la pharmacie. Sa mère était malade et il devait à tout prix retrouver un remède. Une.. pharmacie? C'était quoi? Je l'ignorais totalement. Cependant, je n'étais guère manchot non plus, vu que j'avais une petite idée que le petit enfant voulait visiter un médecin ou un alchimiste pour avoir le remède nécessaire qui sauvera sa mère. Je laissai le monsieur à langue de vipère de côté, le laissant entièrement à Freya, vu que je n'avais guère la patience avec ces adultes de ce genre. Je me baissai au même niveau que le garçon et je lui affichai un doux sourire sur mon délicat visage. Je déplaçai doucement mon bras droit pour déposer ma main sur sa tête et j'ébouriffais légèrement sa petite crinière blonde.

-Ne t'inquiète pas, mon cher. Je vais t'y emm..

Je n'eus guère le temps de terminer ma phrase que la blondasse, telle un lapin dopé sur l'acide, vint vers nous et dit l'emplacement de la ''pharmacie''. Je lui lançai un regard assez froid, le sourcil droit hausser. Je comprenais que j'étais une débutante et que j'avais besoin d'aide pour avoir une idée comment l'armée impériale fonctionnait, mais je suis clairement sûre que j'aurais pus diriger ce môme toute seule. Bref, elle s'excusa de cette intervention en me demandant si je lui en voulais. Je gardais toujours cette mine froide sur mon visage assez délicat et féminin, tout en restant silencieuse. Je l'observai gigoter nerveusement et courir vers les prochaines cibles. Elle était.. bizarre et cachait sûrement quelque chose. Mmmh... j'irais peut-être voir ce qu'il ne va pas chez elle, après avoir vu cette charrette de paille. Donc, sifflant d'un coup pour les arrêter, je m'avançai tranquillement de cette charrette, puis, je sautai sur l'arrière. L'homme me dévisagea, comme pour me juger. Pour ma part, je levai ma tête et lui souris doucement.

-Désolée monsieur, mais je suis dans l'obligation de regarder votre marchandise. Je ne vais point détruire ce que vous avez accompli. Promis!

Après mes dires, j'inspectais minutieusement la charrette et elle semblait très clean. Il n'y avait rien de dangereux pour le royaume. En même temps, il ne transportait que de la paille. Je laissais un petit ''salut'' de la tête au conduction, avant de le laisser passer.

Ensuite, je regardai à ma gauche à ma gauche pour remarquer ce couple qui se léchait le fond de la gorge. Bon, cela ne me dérangeait point, vu que l'amour n'est guère interdit. Cependant, le couple était extrêmement en chaleur. Je devais réagir. Il ne faudrait point qu'un enfant soit traumatisée par les actes sexuelles d'un couple un peu trop excité pour faire des cochonneries chez eux. Étirant les membres, je m'avançais vers ce couple enflammé par leur amour, mais je fus aussitôt devancée par Madame LaGazelle qui sauta dessus les amoureux. Sérieux, si elle voulait travailler seule, elle n'avait qu'à me le dire. Je suis sûre qu'on m'aurait fourni une autre mission. Nah mais, parce que là, la voir sauté partout telle un lapin sur LSD, c'était assez drôle, oui, mais chiant. Je voulais prouver à l'Empire que j'étais une personne honnête dans mes paroles, mais ce n'était guère grâce à Miss. ''J'ai des bestioles dans mon cul'' que je vais réussir à le prouver.

Après quelques minutes, la soldate vint vers moi et me demanda si j'avais terminé ma tâche. Mais.. Elle est sérieuse là? Elle a quasiment fait tout le travail et me demande après si j'ai terminée? Elle est conne ou.. elle fait exprès? Mon regard resta d'un froid inhumain, la dévisageant de ce fait, puis, je fronçai subitement des sourcils, confuse. Je regardai la demoiselle à chevelure blonde fermer les yeux et devenir, par la suite, rouge pivoine. Une odeur assez persistance s'installa. Mais qu'est-ce que...?

Je n'eus guère le temps d'analyser complètement la situation que Freya entra à nouveau dans le poste de garde, aussi vite qu'un Chocobo. J'étais.. abasourdie. Cette femme commençait royalement à me taper sur les nerfs. Allons, allons. Il fallait que je me calme. Je pris une grande inspiration, avant d'entrer dans le poste de garde, le sourire absent.

Je mis, au loin, Miss. Tasmanie devant un bureau, assise et fumant une cigarette. Je laissai un regard indifférent envers ma coéquipière et je m'accotai sur le mur, non loin et ni proche d'elle. J'essayai d'observer par la porte s'il avait de nouveaux passants qui décideraient d'entrer dans la ville de Lightalzen. L'odeur d'urine envahi la pièce comme une vulgaire éponge, ce qui me fit tenir ma respiration, le plus que possible du moins. Freya, elle, ajouta qu'il fallait faire une pause, vu que ce n'était point de tout repos de travailler. Tu m'étonnes! À la voir courir d'un côté à un autre, je comprend qu'elle soit fatiguée comme ça. J'étais même fatiguée pour elle. Ensuite, elle demanda de m'asseoir sur la chaise, comme si elle ne ressentait guère cette odeur de pisse qui envahissait la pièce, mais je répliquai d'u ton assez sec, mais aucunement menaçant.

-Non merci. Je tiens à observer s'il y a d'autres personnes à l'extérieur. C'est plus facile comme ça de s'y rendre.

Je continuais à observer devant moi, alerte. J'avais hâte qu'une personne revienne pour sortir de cette place moisie, puis, soudainement, Freya lâcha un énorme cri d'effroi. Je me retournai vers elle, les poings fermés et prête à attaquer. Elle devait avoir vu un truc pour crier de la sorte. Malheureusement pour ma ''supérieure'', il n'y avait rien, mise à part cette odeur d'urine qui devint plus persistante et cette réflexion ''Omygad, c'est horrible. bouhouhou''. Je la foudroyai du regard avant de m'approcher de son bureau et de donner un violent coup de poing dessus. Sous la pression de ma force, le bureau se brisa en deux. Ensuite, je la pris par le collet et je fixais glacialement dans ses pupilles bleus.

-Écoutez-moi bien, Miss. Gazelle sur patte. J'en ais assez de votre comportement de lapin dopé sur l'acide. Alors, soit vous me dites qu'est-ce que vous avez ou soit je le découvre par moi-même. Est-ce que c'est clair? dis-je d'un ton autoritaire et énervée.

Après mes dires, je la tournai, dos à moi, avant de lui donner un violent coup de pied. Le mur pouvait stopper sa débarque, mais cela ne lui ferait point du bien.

-ET ALLEZ-VOUS LAVER. VOUS SENTEZ LA FUCKING PISSE ET C'EST DÉGUEULASSE.

Je tournai le dos pour sortir de cette baraque et je repris mon poste.

HRP:
 



♦Presea's voice♦Presea's Theme♦Presea's theme battle♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 374

Alignement: Administration


Administration
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Sécurité    Mar 19 Juil - 14:49

Nous laissons un délais de 48h à @Freya pour répondre. Un MP sera envoyé au concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 9

Alignement: Impérial Loyal Mauvais


Impérial Loyal Mauvais
Freya
MessageSujet: Re: Sécurité    Jeu 21 Juil - 1:15

-Je vais te tuer.

Tout simplement, hé quoi après le discours haineux de l'autre espèce de pétasse amnésique il ne restait pas trente six solutions. Freya avait essayée pourtant. Oui elle avait jouée la carte de la fille gentille et sociable, on la remerciait comment? En la frappant? Elle encaissa le coup et se releva. Un sourire sadique sur ses lèvres, son visage déformée par la colère qui explosait. Le sang qui montait à la tête, les tempes qui brûlaient. Elle éclata sa cigarette entre ses mains, elle allait la tuer et jouer avec ses tripes les rependre partout dans le bureau et surtout lui laisser des souvenirs indélébiles. L'amnésique ne le serait plus car à jamais elle se souviendrait de ce qu'il en coûte de parler mal à la blonde sociopathe.

-Je vais t'apprendre à me respecter. J'ai voulu être gentille, sociable parce que t'étais pas franchement au même niveau que moi. T'es moche et je suis bonne, t'es amnésique je me souviens de tout. Et surtout t'es handicapée et moi pas. Mais tu vois je déteste qu'on me manque de respect alors que je fais des efforts.

Elle dégaine son sabre, et fend en deux la table lui servant de bureau. On passe à l'étape supérieur, la fille gênée et humiliée ne le sera jamais plus. Attrapant par le col l'autre saloperie elle tente de la couper, d'en faire des rondelles. Elle n'est pas tellement en colère plus que ça pour ses propos, elle s'en veut à elle même d'avoir été prise pour une conne. C'est ELLE qui manipule les gens. C'est FREYA qui se joue d'eux. C'est le soldat de l'Empire qui en prendra le contrôle. Et voilà que la première venue lui brise tout ses rêves? Lui parle plus mal qu'on a jamais osé dans toute sa vie? Non impossible, impossible et la colère l'aveugle. Une furie, elle s'épuise rapidement d'ailleurs tant par la situation que parce qu'elle se rappel en plein combat son propre handicap inavouée. Présea voulait découvrir ce qu'elle avait. Non... Non... Jamais personne ne le saurait! Non c'était à l'encontre de tout ce qu'elle avait prévue, imaginée et envisagée. Et ce n'était pas une minable qui allait tout gâcher à moins que?

Elle reprend ses esprits mais trop tard, désarmée dans une piètre situation, mais toujours trop fière pour s'avouer vaincue. Et surtout encore plus gênée, cette situation n'est pas seulement embarrassante. Cette défaite est amère, une défaite? La voilà qui pense à s'avouer vaincue? Non. Non...NON.

Et pourtant le tableau est ridicule, désormais elle est sur les genoux de Présea elle crie, hurle et se débat. Pour qui se prend elle? Elle ose tout cette catin, elle se permet trop de chose. Et si finalement, c'était son amnésie qui lui donnait autant de volonté. Son absence de peur, de souvenirs ou de respect qui lui donnait cette franchise. Après le temps de la colère voilà le temps des larmes, Freya continu de se débattre mais c'est en vain. Elle est à la merci de son adversaire sur ses genoux comme...Non elle ne dira jamais ce mot. Mais...Mais...Présea a découvert son secret? Ignominie. Elle peste, enrage mais descend d'un cran. Bien que dans ces cas de figures implorer l'adversaire est recommandée jamais ô grand jamais Freya n'y songe. Elle est rouge, de colère, de haine, de tristesse aussi. Les premières larmes coulent sur son visage, la furie continu de se casser la voix envers l'amnésique. L'insultant, lui ordonnant de la laisser partir et de s'excuser avant qu'elle ne meurt. Une absence totale de la réalité.

Qui allait lui coûter cher?

Rien ne pouvait être pire...

A moins que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 124

Alignement: Impérial Indécis


Impérial Indécis
Presea Lowell
MessageSujet: Re: Sécurité    Sam 30 Juil - 6:46

«J'vais te tuer». Voilà ce que Miss Pipi venait de dire. Elle voulait me tuer. Pourquoi? Je ne sais pas. Peut-être n'aimait-elle point être inférieur à quelqu'un? Possible. Cependant, ça changeait guère son comportement de gamine de cinq ans. En effet, quand je me tournai pour faire face à la soldate, je gardais un air blasé par son attitude. Elle était rouge de colère, tandis qu'elle tenait fermement son épée en main, prête à me découper à tout moment. Je la fixais toujours avec ce regard froid et indifférent envers son acte. Je la jugeais du regard, la trouvant assez enfantine dans son attitude. Sérieux. Est-ce que l'armée, impériale avait tous des soldats comme ça ou alors ce n'était pas une vrai chevalière et je devais me débrouiller pour réussir cette mission, même si j'avais un énorme poids lourd? Mmmh... d'après moi, la deuxième option était plus plausible, vu que Neer, qui faisait partie de l'armée impériale n'était guère comme Miss. LSD. Oui, il n'était point le plus expressif ou encore, le plus bavard, mais il était calme, fort et loyal. Pour moi, Neer était un exemple d'un chevalier dans l'Empire et non l'autre cruche qui me servait de coéquipière.

D'ailleurs, en parlant d'elle, je la fixais toujours, les bras croisés sur ma poitrine, avant de l'entendre hurler. Freya pleurnichait sur le fait qu'elle avait fait des efforts pour être gentille et tout et m'insultait. Olala.. pauvre enfant. Aurais-je brisé ton orgueil par hasard, mmh? Ensuite, je pouffais légèrement de rire sous ses provocations de piètre qualité. Je laissai un petit instant, le temps je finis de rire avant de laisser ce petit narquois.

-Désolée, c'est vrai que je suis jalouse de ne pas pouvoir me pisser dessus. Je suis jalousie maintenant, omygad.

Sous mes dires, je recroisai mes bras à nouveau, le sourcil droit hausser. Oui, la soldate pensait peut-être j'étais une connasse, mais bon, entre nous, c'est elle qui avait cherché les noises et non moi. De plus, elle trouvait que je lui avais manqué de respect alors que j'avais un grand effort de ne pas l'envoyer boule depuis tout à l'heure. Cependant, maintenant, je pouvais lui prouver ma juste valeur et me faire respecter par ma forte, vu que, Freya aussi, avait décidé que la diplomatie n'était plus nécessaire.

Donc, elle s'approcha de moi, puis, voulant faire pareil comme moi, la blondinette me tenu par le collet. Mon regard vairon était absent de toute émotion, laissant, en conséquence, mon allure d'une personne blasée par la situation. L'épéiste essaya de couper ma peau avant d'arrêter net dans ses tentatives.La demoiselle aux yeux azur fut comme.. partie dans ses pensés. Pour ma part, je fronçai aussitôt mes sourcils, énervée par cette conne et sa logique de merde. Nah mais.. sérieux? Faisait-elle exprès pour être aussi stupide? Nah mais, parce que baisser sa garde comme ça, alors que t'avais l'adversaire dans tes mains, ça ne fait pas vraiment un bon soldat, hein. Surtout aussi ça donnait une mauvaise image de l'armée impériale qui pourrait accepter n'importe quel clodo qui est en mode ''yoloswag''.

Sous ces pensés, je me mordis la lèvre inférieure, énervée, avant de passer à l'attaque. Ben quoi? Ce n'est pas parce que Miss. Pipi était trop stupide pour réagir correctement que je devais faire pareil.  Contrairement à elle, j'étais une vrai soldate dans l'âme, moi.

Tout d'abord, je plaçai ma main gauche sur son poignet et ma main droite sur son manche. Je mis une moyenne pression, entendant graduellement les craquements des os de ma victime. Cela devait vraiment lui faire mal, vu les craquements qu'on pouvait entendre. Freya lâcha son arme sous la pression de ma force, puis, rapidement, je lançai l'arme derrière moi et ce, le plus loin possible. Maintenant qu'on avait le même type d'armement, je pouvais m'amuser à lui donner une leçon qu'elle se rappellera toute sa vie.

Agissant aussitôt après avoir désarmée cette imbécile, je la traînais au sol, la mettant sur mes genoux. J'étais prête à lui donner une bonne raclée, mais Freya finit par se réveiller et se débattu. Elle pleurnichait et me criait des insultes par dessus la tête, telle une gamine de cinq ans. Cependant, ce genre de crise n'avait aucun effet sur moi, mise à part de m’énerver encore plus. D'ailleurs, sous cette scène, je fronçais à nouveau des sourcils, suivit d'un sourire absent, démontrant mon mécontentement envers son attitude. Je pouvais plus retenir mes coups longtemps, elle m'agaçait trop, cette connasse.

J'activai ma compétence de base pour lui donner deux coups de genoux pour dresser rapidement mes pieds quand elle était dans les airs. Ensuite, je lui donnai trois violents coup de pieds dans l'estomac de la soldate à courte chevelure platine avant de lui en donner un assez puissant pour qu'elle soit propulsée dans les airs. Je me redressai aussitôt et analysa les alentours pour trouver un panneau, écrit  «Bienvenue dans la ville de Lightalzen» dessus. Mmmh.. ouaip, ça fera l’affaire!

Rapidement, je déposai ma main sur le panneau, puis, rajoutant de la force en puisant dans ma réserve de mana cette fois, je délogeai l'objet du sol, laissant un petit trou dans ce décor luxueux. Un sourire assez sadique apparut sur mes lèvres alors que je me plaçai pour recevoir mon colis qui allait bientôt toucher le sol. D'ailleurs, en parlant de la demoiselle, quand je la vis proche de toucher le sol, je la frappai violemment sur le visage et ce, avec le panneau que j'avais ramassé. Well, j'espère faire un Home run avec ça. Mmmh.. ais-je oublié quelque chose?...

Ah merde! La mission!

Laissant Freya se débrouiller avec ses ennuis, je me tournai pour retourner à mon poste, armée de mon panneau. Si y'aurait des personnes entrer parce que je n'étais pas là, je jure que je vais les poursuivre et régler leur compte..



♦Presea's voice♦Presea's Theme♦Presea's theme battle♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alignement:


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sécurité    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rappel Sécurité
» Livebox mini, son mode de sécurité et vive la galère
» Plus de radar = sécurité mais pas de revenu pour l'état...
» Sécurité routière : la moto idéale
» Nouvelles mesures du gouvernement sur la sécurité routière (débat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Yllissia :: Niria :: Lighthalzen :: Haut-Remparts-