AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petits faits sur une petite fille (En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : D
Messages : 6

Alignement: Indépendantiste Chaotique Neutre


Indépendantiste Chaotique Neutre
Eva
MessageSujet: Petits faits sur une petite fille (En cours)   Sam 11 Juin - 2:54

Journal d'une Poupée
Petits faits sur Eva et son ressenti sur son immortalité.



Eva, 20 ans, point de vue de sa mère.

-Maman ? Tu es si grande...(chuchote) as-tu mangé un cookie magique ? J'en veux un moi aussi!

Elizabeth fixa sa petite fille d'un regard confus. Que pouvait-elle répondre? Elle ne le savait pas elle-même. C'était aujourd'hui l'anniversaire de Eva, son 20ième anniversaire et pourtant, elle n'en faisait qu'à peine 8 ans....La jeune femme se mordit les lèvres. La petite fille devait bien remarquer que les autres enfants grandissaient sans qu'elle ne prenne un seule pouce de plus. S'agenouillant devant la délicate enfant, Elizabeth lui prit doucement les épaules en inspirant.

-Ma grande, je ne sais pas comment te l'annoncer...

-Tu peux tout me dire maman, j'ai...quel âge ai-je déjà ?

-20 ans, ma petite pumpkin. Mais ne l'oublie pas, personne ne doit le savoir.

Qui pourrait la croire? Cette si jeune fillette aux pommettes rosâtres, 20 ans ? Ils la traiteraient tous de menteuse si elle osait l'affirmer haut et fort. Passant délicatement sa main sur son visage, la jeune femme lui sourit tendrement.

-C'est simple mon coeur, car tu es un ange ! Tu veilleras pour toujours sur ceux que tu aimes et....

-...Et vous, allez-vous toujours veiller sur moi?

Le coeur de Elizabeth se serra. Sa petite Eva semblait si frêle, si naïve et pourtant, derrière ses beaux yeux et cette innocence se dissimulaient une grande maturité. La jeune enfant voyait bien que leur fougue d'antan commençait à décroître. Qu'ils ''changeaient'' alors que elle, non. Soupirant, elle prit la douce Eva dans ses bras et approcha ses lèvres de son oreille:

-Un jour, mes ailes brûleront et je retournai à la terre, mais ne t'inquiète jamais de cela. Je te promets, tu ne seras jamais seule mon trésor. Je veillerai sur toi, mais par-dessus les milliers de nuage du ciel. Je serai l'étoile la plus brillante qui illuminera ton chemin pour l'éternité.



*********


Eva, 100 ans

''Où se trouve tes parents, ma petite?''
''As-tu perdu ta maman ?''
''Est-ce que tu es toute seule ?''

-Je suis orpheline.

Cette phrase semble être un tabou car à chaque fois, je ne vois que pitié et tristesse dans leurs regards. Ils n'accepteront jamais que cela fait 50 ans ans qu'ils m'ont laissés seule, que c'est moi qui ait du les enterrer dans mon propre jardin et qu'il y a désormais un grand vide en moi. Je les ai vu vieillir et ils m'ont vu rester la même. La nuit, je les ai entendu de nombreuses fois ce demander ce qu'il y avait de mal avec moi, si j'étais maudite ou béni par les dieux. Bien entendu, mes parents n'ont jamais voulu m'en parler, même si je les questionnais beaucoup sur leurs rides et leur grande taille. J'étais différente, mais ils n'ont jamais voulus que je m'en soucis. Je recevais toujours de belles robes, de nouvelles peluches, des jouets. Mes parents m'ont traités comme l'image que je leur renvoyais: Une enfant. Était-ce un mal ? Je ne sais pas. Je ne pouvais pas être autre chose, je suis physiquement une enfant, que pourrais-je vraiment me permettre de plus ? Je ne peux pas me dire ''mange tes brocolis et tu deviendras grande!'' Croyez-mois, j'ai essayé et je n'ai pas grandi d'un centimètre....


*********


Eva, 200 ans

''Est-ce votre petite fille?'', demandait souvent certaines personnes à mes parents au fur du temps. Comment pourraient-ils comprendre que non? ''Oui'', répondait ma mère, attristée. Je ne lui en voulais pas, il faut dire que je ne me rappelais même pas de ma date de fête. Et puis, comprenais-je vraiment pourquoi j'avais passé de leur enfant à une de leur petite enfant en seulement quelques années? Je savais qu'ils avaient dépassés les 90 ans, mais l'âge était un grand mystère à mes yeux. J'oubliais constamment mon âge car je devais toujours répondre autre chose. Ils ont même finis par arrêter de me le rappeler et je répondais toujours aux étrangers ''J'ai 8 ans madame''. Ce n'était qu'un chiffre à mes yeux, cela ne me définissait pas réellement à mes yeux.

Plusieurs années après que je les ai rendu à la terre afin qu'ils rejoignent les étoiles, j'ai commencé par oublier leurs dates de fête. Rien de bien dérangeant à mes yeux. Puis, leurs préférences. Aimaient-ils le vert? Le poulet ? Détestaient-ils les chiens? Un signal d'alarme commençait à sonner dans ma tête, mais je finis par l'ignorer. Je changeais toujours de préférence de couleur, alors ce n'était pas si important de me rappeler des leurs! Quelques années plus tard, ce fut leurs prénoms. Jacynthe ? Vincent? Robert? Mon esprit devenait de plus en plus confus et je finissais toujours par douter. Je n'avais aucune photo, aucun papier me certifiant leur identité. Je finis cependant par m'y habitué. Ce fut un froid matin d'automne, que les choses commencèrent à devenir sérieuse. J'oubliai leurs voix. Était-ce un ton plus doux, plus rauque? Pendant au moins 10 ans, je ne parvins pas à m'endormir complètement car la question me hantait l'esprit. Je voulais tant me rappeler! Cela me rongeait de l'intérieur et ce fut des années noires avant que je finisse par laisser tomber. Cependant, le pire arriva un jour d'hiver...J'oubliai complètement leurs visages. J'essayais chaque jour de les dessiner, mais cela finissait  par devenir un simple rond sans yeux ni bouche. J'oubliais mes parents, ceux qui m'ont donnés vie et qui m'ont élevés toute leur vie. La peur m'envahissait de plus en plus que les jours passaient. Vais-je finir par oublier mes souvenirs d'eux? C'est effrayant....ce dire que ces précieux moments s'effacent à chaque année et que peut-être un jour, j'oublierai ma propre identité. Jusqu'où irais-je ? 1000 ans ? 10 000 ans ? Vais-je devenir un corps errant, sans lueur de vie dans les yeux ? Froid et vide, comme une poupée?

C'est cela. Je devenais une poupée. Une poupée errante à la belle robe rosâtre.

Eva, la poupée de chair.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petits faits sur une petite fille (En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite fille se tue en penssanT jouer à la wii
» Nuit 2 (Petite fille)
» Journey : lettre touchante d'une jeune fille sur son père mourant
» mariage de Mattdu69 et Chrie6768
» Jour 6 : Mais quel flemmard!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Flashback et Lettres :: Flashbacks-