AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alistar Rowen - J'apporte l'Enfers sur Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : D
Messages : 1

Alignement: Anarchiste Loyal Mauvais


Anarchiste Loyal Mauvais
Alistar Rowen
MessageSujet: Alistar Rowen - J'apporte l'Enfers sur Terre    Lun 20 Juin - 3:43



Alistar Rowen

J'ignorais que les insectes pouvaient parler....



Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Idéologie : Anarchiste
Grade : Guerrier
Métier : Aucun
Alignement Visé : Loyal Mauvais
But : La destruction
Origine de votre avatar : Dante - Devil May Cry
Parrain ? : Neer ?




Arrête de baver sur mes pompes

Vous êtes installé à table isolée dans une taverne lugubre, vous délectant de votre belle blonde à portée de main, une autre sur vos genoux, une belle paire de charmantes "femelles" qui vous font tourner la tête facilement pour une poignée de pièce, l'une par son goût amer qui glisse le long de votre gosier sec, l'autre pour le goût plus sucré de ses lèvres et du corps qui vous donne déjà envie d'en voir plus. Mais à peine avez-vous le temps de profiter de votre soirée en agréable compagnie qu'un individu vient déjà foutre le bordel dans votre repaire, votre zone de confort. S'avançant à pas lourd sur le plancher de bois qui auront déjà vu passer une centaine de personnes, cette masse imposante à la silhouette sombre s'approche du comptoir pour réclamer l'alcool le plus fort du service. Vous l'observez du coin de l'oeil, pâlissant légèrement, espérant qu'il ne vienne pas chercher des noises. C'est une véritable armoire à glace qui se présente là, une montagne inébranlable à la carrure massive. Il s'installe à une table, et clame au et fort la volonté d'entamer un bras de fer, et que le perdant devait payer une tournée générale. Il remonte ses manches, dévoilant tout un tas de cicatrices ornant sa chair. Combien d'autres pouvait-il bien avoir ? Intrigué, vous continuez de l'observer. Non seulement il devait mesurer au bas mot dans les un mètre quatre-vingt-dix, mais ce devait être également une montagne de muscle, voyant à quel vitesse il venait de battre son premier adversaire, poussant un rire gras, satisfait de sa victoire écrasante. D'ailleurs, il s'exclama fort sur les soi-disant "cent kilos de muscles" qu'il se trimballait. Il ne paraissait pas plus âgé que vous, mes des cicatrices durcissait son visage où était affiché un large sourire mesquin, et il possédait une chevelure blanche des plus étranges. Il se tourne soudain vers vous, le regard froid, plein de mépris, vous toisant méchamment de ses pupilles bleues/grises. Il scrutait la salle, à la recherche d'un adversaire digne de lui, et or de question pour vous de vous y risquer. Vous préfériez le regarder de loin, se mouvant sans la moindre grâce, paré d'un épais manteau de cuir rouge, un fourreau immense attaché dans le dos qui permettait le transport d'une immense épée. Il portait également des vêtements assez sombres, mais difficile de distinguer les couleurs par la lumière tamisée des bougies. Lorsqu'il marche à nouveau vers le comptoir pour récupérer son verre et payer avec l'argent gagné, ses bottes noires font beaucoup de bruit, mais la démarche y est pour beaucoup. Il avale le liquide d'un coup sec, et pars, sans un mot. Vous pouvez vous détendre maintenant.




Viens t'battre, sac à merde !

Si en voyant de loin Alister s'approcher ne vous avait pas déjà fait prendre vos jambes à votre cou, fuyez tant qu'il en est encore temps, misérable, car le pire reste à venir, apprêtez vous à faire la connaissance douloureuse de cet humain caractériel à la langue fourchue et habile. N'ayez aucun espoir car il ne vous épargnera pas, qui ou quoi que vous soyez. Avec lui, pas de distinction de race, de classe sociale. Tout le monde est à égalité face à l’impertinence outrageuse de cet être désinvolte. Vous n'êtes qu'une sous-merde face à lui. Cultivé, son vocabulaire est large, dommage qu’il ne soit résumé qu’à des répliques cinglantes et venimeuses. Un grand choix d’insultes ou de critiques vous est proposé, et offert par ce charmant jeune homme, toutes plus grossières ou humiliantes, selon son humeur et son interlocuteur. Ce caractère franc, même insultant lui a valut de nombreux conflits, des ennuis dont il n’a pas retenu les leçons, comme le conteste les cicatrices qui parcours son corps. Rabaisser le monde est son passe temps favoris, peu importe à qui il s’adresse. Il s'amuse à trainer tout ceux qu'il croise dans la boue, que ce soit dans le sens propre que dans le sens figuré. Il vous malmènera, vous piétinera, salira votre égo, vous détruirai, psychologiquement et physiquement, pour son plus grand plaisir. Il ne reculera devant rien, même avec cinq côtes cassées et un poignard planté dans le corps, il arborera toujours son sourire aux coins des lèvres, pour vous balancer une ou deux insultes, un sang brûlant, fiévreux coulant dans son corps, toujours prêt à la baston. Ce caractère lui fait du fait qu'il se croit érigé à une place particulière. Il pense être au centre du monde. Imbu de lui même, persuadé d'être le meilleur en tout, il n'hésitera pas à vous rabaisser pour davantage satisfaire son égo surdimensionné. On pourrait penser qu'il est sans coeur. Et c'est le cas. Il n'y a pas la place pour les beaux sentiments, la loyauté envers son prochain, l'amour ou l'amitié. Ces émotions, il baisse son pantalon devant et leur pisse dessus sans remords. Lui seul se suffit. Et pauvre larve ridicule, tu n'es rien.

Attendez vous à vous battre rudement si vous cherchez à le "dompter", cet animal féroce ne se laissera pas faire. Un coeur qui refuse l'amour, qui n'en a pas besoin, est voué à une vie de solitaire. Enfin, dans tous les cas, considérez-vous comme chanceux tout de même ! Il déteste la compagnie des autres, rejetant tout le monde, hommes, femmes, enfants, animaux. Oiseau solitaire, il parcourt le monde, en marge de toutes sociétés ou groupement humanoïde. C’est peut être pour cette raison que cet oiseau de mauvaise augure ignore de quelle façon tisser des liens amicaux. De toute façon, il n’en voit pas l’intérêt. Il préfère briser une ou deux jambes d'un individu qui trainait dans le coin, et repartir, satisfait, pour autre chose. Il n'est toutefois pas contre les relations charnelles, lors d'un coup de tête, juste pour son plaisir, se fichant de celui de l'autre.

Dégage de ma vie !

Aussi étrange que cela puisse paraitre, Alistar n'a aucun souvenir précis de sa jeunesse, sans doute parce qu'il ne souhaite pas non plus s'y attarder, y accordant très peu d'importance, et parce qu'il ne l'a jamais partagé avec personne, vous l'aurez comprit, loin d'être quelqu'un d’expansif sur ses sentiments, mis à par la haine et le mépris, et que ce n'est pas autour d'une tasse de vin chaud qu'il vous racontera ses malheurs d'enfants, à moins qu'il ai subit un enchantement puissant, auquel cas dès qu'il serait libéré il viendra pour vous planter des dagues dans les oreilles pour vous rendre sourd, vous couper la langue pour vous rendre muet, et massacrer avec un plaisir sans nom l'auteur de se sortilège complètement stupide.

Le jeune homme n'a pas eu une enfance facilement, aussi loin que ses souvenirs peuvent s'en rappeler. Très jeune, il a dû apprendre à se débrouiller seul pour survivre. Il aurait pu choisir la voie de la facilité, se suicider dans une ruelle sombre en se laissant mourir de faim la gueule ouverte, se tailler les veines avec un morceaux de rasoir rouillé trouvé par terre, ou se jeter du haut d'une falaise, ou d'un pont. Les possibilités étaient nombreuses, variés, et beaucoup ne s'en privaient pas, enfants comme adultes, prit dans le plus grands des désespoirs, n'ayant plus que comme moyen le suicide pour s'en sortir. Mais Alistar n'était pas faible, et il s'est battu pour vivre. Il a apprit comme il pouvait à survivre en tout type de milieu, urbain comme rural, comme en pleine nature, voler, chasser pour manger et voler les bourses des passants naïfs, et courir plus vite que les gardes qui voulaient le punir pour ses crimes mineurs. Toute une enfance dans la pauvreté la plus totale, toujours bien récompensée par le labeur dont il usait pour s''enrichir comme il pouvait, devenu un as des quartiers des bas fonds pour le pillage à son échelle médiocre.

C'est dans l'espoir d'enfin vivre une vie convenable, et après avoir acquis une dextérité hors norme, entrainé toute son enfance, et un moral aussi solide qu'un temple religieux, il entra dans l'ordre des Mercenaires afin de se remplir rapidement les poches grâces à différents contrats qui lui étaient proposés : filature, espionnage, traquer, piéger, tuer des individus qu'il ne connaissait pas ou voler leur richesse, il obéissait aveuglément à ce qui était retranscrit sur ces parchemins, ayant finalement pu apprendre à lire en choisissant cette voie, y étant légèrement forcé également. Plusieurs années s'écoulèrent, et vint la fin tragique de cette vie de mercenaire bien rentable, d'un coup d'épée dans le dos. Trahis par la guilde qui l'avait recruté, ce fut à son tour d'être piégé lors d'un faux contrat, capturé par un groupe d'Assassins qui l'enfermèrent dans les geôles de leur quartier général pour qu'il y pourrisse jusqu'à la fin de ses jours. La réputation d'Alistar ayant grandit rapidement, il fallait au plus vite s'en débarrasser, avant qu'il ne prenne les rennes de l'organisation, éliminant un potentiel adversaire aisément. Il aurait pu y passer en effet toute sa vie si  un groupe de mercenaire d'une guilde adverse n'était pas entrée en guerre, dans l'optique d'agrandir leur zone de contrôle, et ainsi amasser plus d'or, attaquant sans prévenir le quartier général dans un grand bain de sang. Alistar profita de cette agitation pour s'échapper de sa prison, son garde mort au combat et ayant pu récupérer les clefs de sa "cage", il s'empara de son épée pour filer, avoir sur lui un moyen de défense au cas où. Toutefois, son désir de vouloir s'enfuir fut troublé par une envie incontrôlable de visiter les recoins du bâtiment dans lequel il se trouvait. En errant dans les couloirs vides et silencieux, il parvint à une pièce où était disposé un socle dans lequel était plantée une immense épée, dont le manche était incrusté d'une pierre rouge brillant de mille feux... Comme attiré par cette épée envoûtante, il se l'appropria avant de quitter définitivement cet endroit, et ne plus jamais y remettre les pieds.

Depuis, il cessa toutes activités professionnelles, se contentant de parcourir le monde. Il n'a aucun but précis, aucune volonté, aucun désir, si ce n'est de vivre au jour le jour, casser des gueules pour le plaisir et se distraire, et semer un peu le chaos autour de lui. Il n'a aucun repère, aucune racine, il il peut dormir à la belle étoile sans le moindre problème, comme prendre une chambre dans une auberge, utilisant l'argent d'une bourse volée plus tôt dans la journée. Une vie de errance d'un loup solitaire aux dents aiguisés, dont l'épée qu'il transporte sur son dos, portant le nom de Féliris, ne reste jamais très loin de son nouveau propriétaire, qui refuse étrangement de s'en séparer très longtemps...

Derrière votre écran

Licorne magique aux pouvoirs fabuleux, j'ai la capacité de me changer en humain pendant 24h

Chevalier d'or de la Sainte Patate, maitrisant le Genkidama et le Kamehameha, je ne suis pas encore capable de me transformer en Super Saiyan (faut pas déconner, les décolorations ça nique les cheveux et j'aime pas les lentilles - sauf en plat)

Joueuse occasionnelle sur des consoles portables, sur des jeux maintenant considérés comme old school, la GameBoy Color et la GameBoy Advence.

J'ai un caractère assez variable, au grand dam de ceux qui me connaissent, je peux être une crème adorable, comme être une chieuse professionnelle, ou une sadique de premier ordre. Comme on dit, qui aime bien châtie bien, et plus je vous fait chier, plus je vous aime ~ (ou l'inverse, ça dépend de vous aussi)

20 ans et toutes ses dents, ça fait plusieurs années que je traine sur les forums rpg, mais cela ne veut pas dire que je suis une experte ~

Certains me connaissent déjà (et se reconnaitront !), je viendrais une nuit pour marquer mon territoire dans vos affaires, et vous en chialerez en me suppliant à genoux, bande de salopards ! èwé (mon plan de conquête incognito à foiré royalement, et je ne vous le pardonnerai jamais ! èwé)

Je termine avec un magnifique doigt d'honneur pour mon ordinateur que j'ai juste envie de balancer par la fenêtre, car ça fait deux fois que je fais cette fiche (plantage de l'extrême) ~ Cordialement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 124

Alignement: Impérial Indécis


Impérial Indécis
Presea Lowell
MessageSujet: Re: Alistar Rowen - J'apporte l'Enfers sur Terre    Lun 20 Juin - 8:33

Regarde maman, un psychopathe. #validé/





Hello et bienvenue sur TWK.
Bon, nous avons décidé de faire une grosse brute sans coeur hein? 8D Un autre comme moi, sauf que moi, j'ai un coeur pis pas toi. Niark! Niark! //SBAFF//
J'ai trouvé ta présentation super originale et attrayante à lire. J'ai rien à redire dessus (en plus, j'aimerais bien faire un concours de bras de fer contre toi pour voir qui gagnerait 8D). L'histoire je l'aime bien, j'ai rien à redire aussi (oui,je sais jsuis nulle D8). Pour l'orthographe, ça va. J'ai vu quelques fautes mais sans plus. Nah, franchement, j'ai bien aimé te lire et j'ai même quelques petites idées qui peut changer sur le background des anarchistes huhu...

Bref, assez parler, voilà les résultats de ta présentation

Alignement : Anarchiste
- Éthique : +55 = Loyal
- Morale : -60 = Mauvais

Gils obtenus : 1000 + 500 = -10 000, 1500 gils

Voili voilou, je t'ai mis loyal et mauvais comme alignement, parce que cette raison suivante: c'tun keunard, mais un bon keunard comme dans les méchants là (rwar). Il vole, tue, brise des gens physiquement et psychologiquement. Je ne pouvais te mettre dans le droit chemin avec ça, so sorry. Malgré que tu sois sexy as fuck ou whatever, je ne peux voir qu'une ombre dans ton coeur. CEPENDANT, ceci n'est pas définitif. En effet, d'après tes actions inrp, ton alignement peut changer aussi facilement qu'une magical girl. J'ai bien hâte de voir ce que tu comptes faire avec Alistar inrp :3

Sur ce, je te dis bon rp et tu pourras remplir ta fiche technique quand elle sera créée.
Besow
Presea Nao fangirlisme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alistar Rowen - J'apporte l'Enfers sur Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Récit-Background] Dans les abysses -descente aux enfers-
» Remontée aux Enfers
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Nouveau spot? [Xp panda terre, eau, et air]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Pré-RPG :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-