AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Groupe 2 : Affaire d'États

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 7 Juil - 15:58




Acte 1 : L'Embrasement
Chapitre 1 : Incident Diplomatique

Capitale de Telaubor

Affaire d'États

L
a capitale de Telaubor assistera à un évènement historique. L’endroit fut choisi afin d’accueillir l’ultime réunion diplomatique entre l’Empire et la Fédération pour éviter la guerre. Le résultat de cette rencontre changera à jamais la face de l’histoire d’Ashnora. Dernier espoir face à une guerre mondiale qui semble de plus en plus inévitable… Afin de participer à cet évènement historique, nombreuses sont les personnes ayant rejoint le pays de Telaubor.

Mais l’attention se porte surtout sur le diplomate de la Reine-mère de Croetia, qui participera aux négociations pour représenter les intérêts de son pays. Et pas n’importe quel diplomate, il s’agit du Prince Yoru Mado. Un sommet négociant l’avenir de tous les peuples d’Ashnora, extrêmement sensible,  aura vite fait d’attirer Yst Decendia et Syarine Rhisnur : deux sympathisants de l’Indépendance.

Mais cette situation critique laisse aussi place à quelques arrivistes cherchant à servir leurs propres buts. Est-ce le cas du Noble Sekaishi ? Toutefois, la première problématique ne sera pas celle de se faire entendre, mais comment y arriver. Car pour se démarquer en participant aux négociations,  il faudra parvenir à franchir les gardes personnelles des différents diplomates.

Mais que fait donc le jeune Chevalier Saint Neer Linter en tant que garde du représentant Impérial ? La version officielle voudrait qu’il soit là pour “assurer les bonnes négociations”. Toutefois, derrière cette couverture, se cache un assassin de sang-froid qui possède d’autres ordres en cas de tournure défavorable à l’empire : celui d’être le dernier survivant de cette rencontre. Et ce ne sera probablement pas le seul assassin souhaitant attenter à la vie des différents diplomates…

Le danger sera omniprésent. Apportant avec lui son lot de gloire… Et d’atrocités.

Règles


- Vous disposez de 72h pour répondre à l'évent lorsque c'est votre tour.
- Vous ne pouvez pas lancer ou participer à une quête. L'évent doit être placée à la fin de votre chronologie.
- Vous êtes en droit de demander un délais pour répondre dans les requêtes au staff si vous ne pouvez pas répondre.
- Si le Narrateur ne passe pas 72h après la dernière réponse du dernier joueur, vous êtes en droit de faire une demande de passage dans les requêtes au staff.
- Souvenez-vous que, lors de l'accomplissement d'un évent, encore plus qu'ailleurs, chacun de vos actes pourront avoir des conséquences sur le cours des événements au sein d'Ashnora.
- N'oubliez pas de vous amuser !

Conseils


- Introduisez votre personnage, en explicitant comment il est venu jusqu'au lieu de rendez-vous, et dans quel but. N'oubliez pas de mettre en lumière votre position géographique vis-à-vis de l'hôtel de Ville.

Ordre des Participants


@Yst Decendia
@Syarine Rhisnur
@Sekaishi
@Neer Linter
@Narrateur

© sobade.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 12

Alignement: Indépendantiste Chaotique Bon


Indépendantiste Chaotique Bon
Yst Decendia
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 7 Juil - 20:52

Affaire d’Etats- Ce qui vont mettre le feu aux poudres -

Yst Decendia

Syarine Rhisnur
Sekaishi
Neer Linter

Je m’étais promis de ne pas m’impliquer de manière directe pour la cause Indépendantiste mais lorsque j’ai entendu dire que la personne désigné pour leur servir de représentant n’était nul autre que le prince Yuro Mado, le fils de la Reine-Mère de Croetia, je n’ai pas pu me résigner à agir autrement. Je suis croetien et je considère les autres croetiens comme mon peuple, suivant cette logique, je suis obligé d’agir.

Heureusement pour moi, j’étais en Croetia lorsque j’ai appris la nouvelle, j’ai donc naturellement pris la direction du palais afin de demander audience. Arrivant devant les portes de la salle du trône, je fus stoppé par les gardes qui me demandèrent d’attendre un instant. Malheureusement pour eux, je n’avais pas le temps. Ce fut sans difficulté que je pu les assommer avant d’entrer. La Reine-Mère était en pleine discussion avec le Prince. Les gardes vinrent aussitôt m’encercler. J’allais le payer cher mais peu importe.

« Mes salutations Majesté. Veuillez excuser mon comportement. Je me présente. Yst Decendia, l’un de vos humbles sujets. Si je suis ici, c’est pour proposer mes services… Laissez-moi accompagner le Prince.
- Et qui me dit que je peux faire confiance à l’un de mes « humbles sujets » lorsque celui-ci s’introduit dans la salle du trône afin de se proposer pour escorter mon fils ?
- Ha ha ha ! Vous marquez un point Majesté ! Rien ne pourrait garantir que je ne suis pas un Impérialiste envoyé pour faire échouer les négociations. Cependant, je sers, à ma façon, la cause Indépendantiste. Je me bats pour le peuple et étant croetien, je considère tous les croetiens comme mon peuple, qu’ils soient noble ou non. Ainsi, je vous le redemande… Laissez-moi vous offrir mes lames afin de défendre mon Prince. »


Ce fut dur de ne pas paniqué face devant la grande dame qu’est la Reine-Mère mais j’ai réussi à me contrôler, c’est ainsi que j’ai rejoint l’escorte du Prince Yuro Mado. Mes conditions avaient cependant été claires, je servais les Indépendantistes aujourd’hui mais je ne les rejoignais pas pour autant… Enfin… Je ne rejoignais pas leur système mais j’en restais un tout de même.

Nous arrivions en vue de l’Hôtel de Ville de Telaubor, endroit où aurait lieu les négociations. Marchant non loin de mon Prince, j’étais confiant : Si quelqu’un tentait de le prendre pour cible, il devrait d’abord me passer sur le corps et ce ne sera pas chose aisé. Malgré ma confiance, je restais sur mes gardes, la neutralité de Telaubor n’assurait en rien le fait que certain pourrait, dans l’ombre, souhaiter que la guerre entre l’Empire et l’Indépendance éclate. Un soldat chargé d’escorter le Prince prit la parole.

« Nous ne sommes plus loin de l’Hôtel de Ville. Que tout le monde reste sur ses gardes, prêt à intervenir.
- Je suis le meilleur maître d’arme d’Ashnora et tant que je serais là, je ne laisserais personne porter atteinte à notre Prince. Je le jure sur mon honneur. »


Je l’entendis lâcher un petit « Tss… » comme s’il était exaspéré par mes paroles. Ha ! Il se rendait enfin compte que le Prince ne risquerait en ma présence.


Merci Junsuke pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 25

Alignement: Indépendantiste Chaotique Neutre


Indépendantiste Chaotique Neutre
Syarine Rhisnur
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Ven 8 Juil - 0:43

Historique. C'était ainsi que l'on qualifiait l'évènement qui était sur le point d'arriver. Il s'agissait d'une réunion diplomatique entre l'Empire et la Fédération, faisant certainement suite à l'annonce du Général Orda, afin d'éviter une guerre qui menaçait d'éclater très prochainement. Pour sa part, Syarine doutait fortement qu'il soit possible de l'empêcher. Toutefois, il restait curieux de savoir ce qu’il allait advenir. Après tout, quand bien même n'avait-il rejoint personne officiellement, pour le moment, il était évident que chaque individu peuplant ce monde serait concerné d'une façon ou d'une autre, plus ou moins directement, par les conséquences de cette guerre plus que probable. Puis, à choisir, le garçon était plutôt un partisan des Indépendantistes. A vrai dire, il avait même déjà oeuvré pour leur compte parfois, alors qu'il n'avait jamais offert ses services à l'autre camp. Selon la réponse des Impériaux, il y avait donc de fortes chances que Syarine prenne parti. Discrètement, certainement, officiellement et plus activement, peut-être un jour, mais cela resterait une opposition à l'Empire Céleste dans tous les cas, ce qui inclurait son lot de dangers et d'inconforts.
Pour le moment, l'adolescent en restait à un rôle d'observateur, agissant parfois furtivement et sans prendre trop de risques. Aujourd'hui, c'était ainsi en tant que spectateur qu'il s'invitait à l'évènement. Celui-ci se déroulant dans la capitale de Telaubor, l'invitation semblait d'autant plus s'adresser à lui. Cela faisait maintenant quelques temps qu'il habitait dans les parages, il n'avait pas trop de route à faire pour parvenir jusqu'ici. Puis, même s'il n'appréciait pas particulièrement les grandes villes de base, et qu'il privilégiait les petits villages, cela faisait partie des conseils que je lui donnais de se sociabiliser davantage. Ce qui incluait de visiter des cités de ce genre. Peut-être nous attaquions-nous à un gros morceau d'un seul coup, mais c'était une occasion rêvée. De toute manière, Syarine était doué pour se fondre dans la masse. Or, celle-ci se voulant plutôt compacte en ce jour, il ne devrait pas avoir trop de difficultés à faire profil bas.

Nous arrivâmes en vue de l'hôtel de ville. Comme on pouvait s'y attendre, la place était bondée. Le garçon, avec sa petite taille, n'eut aucun mal à se faufiler sans attirer l'attention, poussant quelques passants pour se frayer un chemin là où il aurait une meilleure vue. Quant à moi, j'eus encore moins de difficultés que lui. Après tout, personne ne pouvait me voir ni m'entendre, je pouvais aller où bon me semblait sans être dérangé par qui que ce soit. Ce qui ne servait pas à grand chose cependant, puisque je ne pouvais pas agir physiquement sur ce monde...
Petit à petit, à force de progresser lentement mais sûrement, Syarine parvint à atteindre les premiers rangs. Il arriva juste à temps pour voir certains cortèges arriver. Il entendit, autour de lui, les gens murmurer le nom de celui qui en était au centre. Il s'agissait du Prince Yoru Mado, le diplomate de la Reine-mère de Croetia. L'adolescent connaissait bien cette région, il en était presque un habitant. C'était, d'ailleurs, là-bas que nous nous étions rencontrés pour la première fois. C'était, aussi, là-bas qu'il avait perdu de vue sa famille... En voyant ces gens, originaires de cette contrée, Syarine eut une forte envie de les rejoindre pour faire le chemin du retour avec eux. Bien entendu, il n'en ferait rien. Il avait d'autres projets, d'autres plans pour retourner d'où il venait. Il se passerait d'approcher de hautes figures du genre, même si cela lui prendrait, très certainement, bien plus de temps pour arriver à ses fins. Il préférait observer ce prince de loin, lui et tous ceux qui composaient sa garde personnelle. Il ne le connaissait pas vraiment d'ailleurs, juste de nom, étant resté bien trop isolé lors de son séjour en Croetia.

"Que crois-tu que ça va donner ? Demandais-je à Syarine.

- Rien de bon. Juste un simulacre."

L'homme le plus proche du garçon se tourna vers lui, tentant de dévisager l'étrange personnage qui semblait parler tout seul. Il n'y arriva pas, le chapeau particulièrement démesuré de Syarine dissimulant dans l'ombre son visage. L'adolescent s'éloigna un peu, afin d'éviter de trop attirer l'attention. Ce n'était qu'un homme, mais on n'était jamais trop prudent. Rapidement, le concerné reporta de nouveau son attention sur le cortège, sans plus se soucier de Syarine. Ce dernier baissa d'un ton pour être plus discret. Quel dommage qu'il fusse obligé de me parler à voix haute, il aurait été tellement plus simple pour lui de s'adresser à moi par télépathie, ou tout autre moyen qui ne le ferait pas passer pour un fou.

"Nous le saurons très vite. Quelque chose me dit que la situation ne va pas rester aussi calme longtemps. Beaucoup de monde... Forcément des mécontents. Trop de monde... Mouvement de panique. Pas bon d'être là."

La décision de Syarine était prise : il devait s'écarter un peu de la foule, s'isoler davantage. Si la situation devait dégénérer, comme il le craignait, il y aurait vite fait d'avoir un effet de groupe entraînant un mouvement de panique. Et il préférait ne pas être pris en plein milieu de tout ça le moment venu !



Rien n'est vrai, tout est permis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 16

Alignement: Anarchiste Neutre Mauvais


Anarchiste Neutre Mauvais
Sekaishi
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Lun 11 Juil - 18:17

La rencontre diplomatique qui réunissaient et opposaient les Impérialistes et les Indépendantistes se déroulaient à Télaubor. Une ville dont Sekaishi avait commencé a entendre son étreinte.. Une coïncidence ? *Je ne pense pas !* Ses sources lui dictaient que le Prince Yoru Mado et le Général Orda seraient présent tout deux à l'hôtel de ville. Ce qui le poussait à raisonner autour de cette information afin de l’utiliser. *A “bon escient” si puis-je dire.* C’est ainsi que le char de l’anti-héro tiré par deux chevaux et transportant des sacs en toile, s’arrêtait en bas d’un monument religieux. Depuis quelques jours, il se présentait comme un donateur en vue de ce jour. *Pensez bien qu’il y a anguilles sous roche.*

Il fit décharger les sacs à première vue plein de nourriture et de vêtement. Profitant de ces mains et têtes occupées, son majordome et lui en prirent un pour le monter au point culminant de l’architecture ; un petit clocher. Retirant la couverture, un petit canon *Et pas un appareil photo hein* compact et peu puissant se dévoilait. Celui-ci possédait une mèche épaisse et longue, prévue pour flamboyer avec facilité afin de temporiser au mieux la détonation. Surchargeant le tube de poudre - deja dirigé vers la salle de réunion de l'hotel de ville - Sekaishi espérait gagner en puissance de feu et provoquer la destruction de l’arme par la même occasion. *Pas de trace.* Allumant la mèche, les deux hommes se retiraient.

Reprenant le char comme si de rien n’était, l’étape qui devait se préparer au dernier moment s’était plutôt bien déroulé. *Pour ceux qui suivent pas, si on l’aurait fait trop tôt, les religieux auraient vu le canon.* Cette petite mascarade de don lui avait donné petit à petit l’accès à ce repère de secte afin de passer inaperçu. Désormais, il attendait le passage du Prince Yoru Mado pour envoyer son serviteur le prévenir d’un piège tendu par l’Empire. Un mensonge certain de la part de Sekaishi qui tirait les ficelles dans l’ombre, mais qui était susceptible de se réaliser. *Tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins.* Échauffer les esprits et émousser l’ordre pour le compte du chaos était une petite prouesse très facile pour l’ignoble noble.


Dernière édition par Sekaishi le Sam 16 Juil - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 121

Alignement: Impérial Loyal Neutre


Impérial Loyal Neutre
Neer Linter
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Lun 11 Juil - 22:34

Protéger. Je n’avais jamais reçu directement un ordre me demandant de mettre mon épée au service de la protection d’une vie. Je protégeais notre Empire en versant le sang de nos ennemis, et en demeurant dans l’ombre. C’était là ma seule et unique fonction. Toutefois, cette dernière avait pris un tournant étrange depuis la disparition de Heïm. J’étais devenu Neer Linter.

Toutefois, ma mission officieuse primait sur ma mission officielle. J’avais reçu des ordres plutôt clairs : faire le nécessaire pour que l’issue de cette rencontre soit favorable à l’Empire. Des ordres annonçant, comme je le pensais, que la guerre était déjà commencée. Il était maintenant nécessaire de savoir comment nos ennemis allait réagir.

Accompagnant le membre du Cénacle Divin dans sa calèche, je prenais soin de vérifier l’état de mon équipement. Une oreillette, un micro, un émetteur d’urgence, et un logiciel informatique permettant de géolocaliser nos troupes présentes sur le terrain. L’Empire n’avait pas réellement économisé sur la défense, configurée pour subsister en cas d’escarmouche.

    « Vous êtes inquiet, Chevalier Linter ? »
    « Non. J’ai pleinement confiance en notre armée… Toutefois, exclure la possibilité d’une prise d’otage serait une imprudence à ne pas commettre. »
    « Mhh… C’est un risque à prendre. La situation actuelle ne nous laisse pas d'autres choix. »


La réponse ne m’étonna guère. Il était lui-même conscient du danger que représentait cette réunion. Était-il au courant pour ma mission secrète ? Je l’ignorais. Probablement pas. Cette dernière laissait comme possibilité de faire mourir notre diplomate pour parvenir à mon objectif. C’était un mal nécessaire pour rendre l’Empire victorieux.

Arrivant à la station, nous descendîmes tous. Le convoi diplomatique entra avec le membre du Cénacle Divin, tandis que je restais à l’extérieur pour accueillir les dirigeants des autres groupes.



    « Le marteau de la mort est celui qui forge mon Destin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 14 Juil - 0:11

Le convoi diplomatique de l’Empire était arrivé à bon port. Celui de l’Indépendance, accompagné par le représentant de Croetia, aussi. Toutefois, l’apparition d’un homme avait ralenti l’entrée du Prince, qui avait pris la peine de l’écouter un peu plus, à l’écart.


Prince Yoru Mado

    « Un piège, dites-vous ? Comment savez-vous cela ? Et surtout, qui vous envoie ? »


Le Prince avait pris la parole suite à cette révélation plutôt… Surprenante. Pourquoi l’Empire risquerait d’attenter à la vie d’un Prince et d’un convoi diplomatique de l’indépendance, alors qu’il avait fait annonce de vouloir faire la paix ? Même si Yoru Mado doutait des bonnes intentions de l’Empire, une action pareille n’avait pas réellement de sens, et n’apporterait pas vraiment d’avantage d’un point de vue stratégique et politique.

L’homme de sang royal se tourna vers un de ses trois gardes du corps : Yst Decendia. Il ne savait pas trop quoi penser de cet homme qui avait fait éruption dans la salle du trône, en assommant même les gardes, dans le seul but de le servir en tant que garde du corps. Encore plus étrange, sa mère avait accepté. Elle aurait pu le jeter en prison, mais avait elle apparemment vu dans cet acte incensé une réelle motivation pure de protéger la vie de son fils.

    « Écoutons ce qu’il a à dire. J’aimerais ensuite entendre votre avis sur la question, Yst. »


Au même moment, Neer Linter, qui était à l’extérieur du bâtiment, reçu une communication dans son oreillette. Une voix familière, stricte et froide lui résonna à l’oreille.

    « N, ici V. Nous avons un problème. »


La situation était surprenante… Qu’est-ce que faisait un assassin impérial ici ? Neer avait reçu l’ordre de superviser les troupes, mais il n’était pas au courant de la présence de ses semblables.

    « Un de nos agents a signalé un véhicule suspect ayant fait un dépôt dans un des points sensibles placé sous surveillance. Nous avons fait suivre ce véhicule par K. Toutefois, un canon va tirer sur le lieu du rendez-vous. C’est une antiquité, mais elle risque de faire suffisamment de dégât. Seulement, au vu de nos effectifs… Soit nous interpellons le coupable, soit nous arrêtons le canon. Il sera impossible de faire les deux, et rien ne nous dit que le suspect appartient à l’indépendance. Quels sont les ordres ? »


Plus loin, Syarine sortait doucement de la foule et disposait d’un point de vu sur la bâtisse. Rien d’anormal, jusqu’à que son regard s’attarda sur le toit. Il y avait trois personnes, assez suspectes, observant de haut les évènements du bas, mais suffisamment discrètes pour ne pas être repéré par la foule.

La situation n’augure rien de bon, qu’allez vous faire ?

Infos !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 374

Alignement: Administration


Administration
Maître du Jeu
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Mar 19 Juil - 14:42

Nous laissons un délais exceptionnel de 36h à @Sekaishi pour répondre. Un MP lui sera envoyé. En cas d'absence de réponse, il sera exclus de l'évent et le narrateur passera à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 16

Alignement: Anarchiste Neutre Mauvais


Anarchiste Neutre Mauvais
Sekaishi
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 21 Juil - 1:51

Tu sais ce que tu as à faire.

L'intonation ne laissait aucune place au doute, cela n’était pas une question, mais bel et bien un ordre indirect. La majordome hochait la tête en plaçant sa main droite sur le côté gauche de son torse. L’homme au costume blanc et noir s’éclipsait et allait perturber le convoi par le biais de sa simple présence sur son itinéraire. Se présentant respectueusement, clairement et poliment, le serviteur de Sekaishi expliquait vouloir parler au prince et à ses gardes, acceptant d’être fouillé. Mis à l’écart avec les dites personnes, il commençait :

Prince, c’est un honneur de vous rencontrer. Hélas, je suis en regret de vous informer que vous êtes potentiellement la cible d’un piège.

Un piège, dites-vous ? Comment savez-vous cela ? Et surtout, qui vous envoie ?

Vos questions trouvent leurs réponses en une personne : mon maître. Pardonnez-moi de ne pouvoir décliner son identité. Cependant, il est celui qui a donné à l'indépendance ses premières ressources. Il espère beaucoup du mouvement indépendantiste mais souhaite garder son anonymat, surtout depuis l’annonce du général Orda. Ses informations ont tendance à tendre qu’un groupuscule élitiste de l’Empire, fervent croyant de l’Empereur-Dieu Heim, perçoit la divisibilité de l’humanité comme la fin de celle-ci. Mon maître craint qu’il ne s’agisse que de fausse négociation, et que dans le cas de l'échec celle-ci, un coup fatal ne soit porté aux indépendantistes. Mon rôle ne consiste qu’à ne vous exposer les faits et vous déconseiller de vous y rendre.  

Il avait parfaitement rempli sa tâche, Sekaishi savait s’entourer lorsqu’il le fallait, et l’avait assisté aux différentes répétitions et scénarios. Le majordome rangeait sa tête dans sa poitrine pour témoigner de son respect envers le Prince et signaler qu’il avait désormais fini ses explications.

Puis-je m’en aller rejoindre mon maître ? Je crains pour sa sécurité depuis l’annonce du général Orda.  

Le serviteur disait cela, mais il savait qu’il était quelque part dans la ville, en train d’admirer le spectacle qui allait s’y tenir, intervenant si la scène n’était pas assez à son goût. Sa dernière demande était également inscrite dans les plausibles scénarios de Sekaishi, en fonction des réactions officieuses du Prince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 12

Alignement: Indépendantiste Chaotique Bon


Indépendantiste Chaotique Bon
Yst Decendia
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Ven 22 Juil - 16:01

Affaire d’Etats- Ce qui va mettre le feu aux poudres -

Yst Decendia

Syarine Rhisnur
Sekaishi
Neer Linter

Nous n’étions plus loin de l’Hôtel de Ville lorsqu’un homme vint à notre rencontre afin de parler avec le Prince. Ce dernier accepta de l’écouter, ajoutant qu’il souhaiterait entendre mon avis par la suite. L’inconnu fut donc fouillé et avons pris place un peu à l’écart afin d’entendre ce qu’il avait à dire.

Après les habituelles salutations respectueuses, l’inconnu entra dans le vif du sujet. Le Prince la cible d’un piège ? Qui aurait l’affront d’une telle manigance ? Qui plus est en ma présence. Mais comme le souleva le Prince, d’où cette personne tirait-elle ces informations et qui l’envoyait nous prévenir ? Le maître de cette personne l’enverrait… Et il souhaiterait rester dans l’anonymat… Mouais… Ça pue l’embrouille tout ça… Mais s’il s’agit en effet de celui qui a permis à l’indépendance de naître… Je ne sais pas…

N’écoutant qu’à moitié la suite, je tournais et retournais la question dans ma tête. Pourquoi les Impérialiste aurait prétendu à des négociations si ce n’était qu’un piège… Ils auraient, dans ce cas, très bien pu proposer une ville sous influence Indépendantiste, faire échouer les négociations et profiter de l’occasion pour reprendre le contrôle de la cité… Ou alors… Il s’agit d’un habitant de Telaubor à tendance Impérialiste… Il y a tellement de possibilité… L’inconnu demanda s’il pouvait prendre congé, car il craignait pour la sécurité de son maître. L’autorisation lui fut donnée d’un simple hochement de tête.

Le Prince et ses gardes se tournèrent vers moi, attendant d’entendre mon avis. Ce piège ressemblait à un gros coup… Peut-être trop gros… Je ne doute pas du fait que les Impérialiste seraient prêts à beaucoup afin de restaurer l’Empire, mais de là à tenter quelque chose comme ça… Y avait un truc qui n’allait pas… Je me mit à faire les cent pas sous le regard du Prince.

Que faire… J’aurais tendance à dire que nous devions nous y rendre malgré tout. Mais j’ai la responsabilité de la vie de mon Prince, je ne peux m’autoriser à agir comme je le ferais à l’accoutumé… Si c’était un piège visant à faire échouer les négociations, peut-être que le convoi Impérialiste avait, lui aussi, été prévenu… Un plan… Il nous fallait un plan…

« Alors Yst… »
« Il y a quelque chose qui ne va pas… Si l’Empire voulait faire échouer les négociations, il y avait d’autre moyen d’y parvenir… Pourquoi ici… Peut-être veulent-ils montrer au reste du monde que les Indépendantiste sont des « terroriste »… Imaginons que ce piège est réel… S’il fonctionne, nous en sommes victime, par réaction, nous attaquons les Impérialistes pour nous venger et ils ont ainsi ce qu’ils veulent… Raah ! Y a autre chose mais j’arrive pas à mettre le doigt dessus ! »
« Bien… Mais nous ne pouvons pas être absents aux négociations. »
« Certes… Qu’est-ce qu’on peut faire… »


Ça m’énerve… La marge d’erreur est beaucoup trop fine. Il y a beaucoup trop de risques pour que le Prince s’y rend… Qu’est-ce qu’on peut faire ? Qu’est-ce que je peux faire ? Remarque… S’il y a des risques à prendre… Je suis expert dans ce domaine… Peut-être que… C’est la meilleure solution qui me vient à l’esprit.

« Je vais me rendre sur les lieux des négociations. Je m’y présenterais comme membre de l’escorte du Prince. J’expliquerais la situation et dirais que le Prince se présenta uniquement lorsqu'on nous aura assuré qu’il ne risque rien… C’est la chose la plus prudente à faire. Est-ce que cela vous va mon Prince ? »

De toute façon, vu la situation actuelle, nous avions tout intérêt à appliquer ce plan… Enfin, c’était mon avis, car la seule chose qui comptait était que le Prince soit sain et sauve. Qu’un sympathisant soit blessé, même s’il appartenait à l’escorte du représentant diplomatique, importait peu, je dirais même que cela n’importait en rien dans mon cas. Après tout, j’étais là par choix.


Merci Junsuke pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 25

Alignement: Indépendantiste Chaotique Neutre


Indépendantiste Chaotique Neutre
Syarine Rhisnur
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Mar 26 Juil - 21:16


Mieux. La nouvelle position de Syarine était, sans conteste, bien mieux que la précédente. Plus à l'écart de la foule, il était bien moins exposé dans le cas où la situation devait dégénérer. Toujours suffisamment proche, il pouvait continuer d'observer à sa guise les alentours, sans nécessairement perdre en détails. Il était également loin du centre de l'attention, tout le monde lui tournant le dos, ou presque. Pour lui qui aimait passer inaperçu, il ne pouvait que s'en satisfaire. Il n'avait plus qu'à analyser tout ce qui pouvait attirer son attention sans se soucier d'être dérangé. Enfin le risque n'était pas à zéro, mais il était toujours moindre qu'un peu plus tôt, lorsqu'il était en plein milieu de cette foule.
Syarine observait ladite cohue, sans noter quoi que ce soit d'intéressant. Tous semblaient n'avoir de yeux que pour les personnages importants qui entraient dans la bâtisse. Certains ne devaient être là que par curiosité, faisant du bruit juste pour en faire, pour tuer le temps. D'autres avaient un peu plus d'idéaux, ou du moins tenaient-ils à les faire entendre. On pouvait percevoir ci et là quelques avis très tranchés sur cette situation. Toutefois, eux aussi n'étaient là que pour faire du bruit, aucun ne paraissait prêt à véritablement agir. S'il y avait des individus souhaitant intervenir d'une façon ou d'une autre sur cette rencontre, que ce soit pour la faire échouer ou autre, ils n'étaient probablement pas dans la masse.
Syarine regarda ensuite derrière lui. Là non plus il n'y avait pas grand chose à voir, hormis des gardes qui surveillaient les lieux, dont un ou deux qui le regardaient avec attention. Finalement, peut-être attirait-il un peu trop l'attention à se mettre trop à l'écart ? Voulant corriger au mieux le tir, le garçon se rapprocha de la foule, gardant tout de même une distance minimale, toujours dans l'optique de s'isoler un tant soit peu. Il avait ainsi toujours un point de vue suffisamment dégagé sur la scène, tout en pouvant s'écarter de l'attroupement dès que nécessaire.
Tout à coup, alors qu'il continuait d'observer les alentours, un mouvement attira son attention en hauteur. Il leva alors la tête, et vit des silhouettes, au moins deux. Cependant, d'où il était, il lui était difficile de voir nettement ce qu'il en était. Une chose était sûre : ils ne ressemblaient pas aux autres gardes postés dans les environs.

"Tiens donc, et pourquoi ça ?

- Posture différente. Regardent vers les autres gardes. Trop discrets.

- C'est tout ?

- Oui, ce n'est peut-être pas si sûr que ça. Mais c'est déjà un début.

- Que vas-tu faire ?

- Je pourrais me rapprocher d'eux, juste pour être sûr.

- Quel intérêt ? Que feras-tu s'il ne s'agit pas de gardes ?

- Je ne sais pas. Saboter leur plan. Prévenir les gardes. J'improviserai, tu sais que c'est ma façon de faire.

- N'as-tu pas dit toi-même que ça ne pouvait pas bien se passer ? Crois-tu vraiment pouvoir empêcher ça ?

- Si, c'est vrai. Mais je n'ai jamais dit que je ne ferai rien contre. Je dois essayer, tu as vu tous ces gens innocents toi aussi. Puis la corde est juste là."

Le débat était clos, rien ne le ferait changer d'avis. Il ne pouvait pas rester là les bras croisés. De plus, la situation actuelle ne l'empêcherait pas d'agir en toute discrétion, si tout se passait bien en tout cas. Ce qui lui correspondait parfaitement, il lui était donc difficile de refuser dans ces conditions.
Tandis qu'il avait observé les silhouettes, Syarine s'était avancé sur le côté du bâtiment, là où l'obscurité était la plus profonde pour agir le plus furtivement possible. Ce fut ici qu'il trouva la corde. Elle pendait, accrochée au toit. Les hommes étaient sûrement montés par ici et, dans un probable élan d'orgueil, n'avaient même pas pris soin de remonter et dissimuler la corde. L'adolescent l'emprunta à son tour pour rejoindre les hauteurs.

"N'est-ce pas un peu trop facile ?"

Syarine ne me répondit pas, afin de ne pas attirer l'attention. Mais je me doutais qu'il pensait la même chose que moi. Il ne fit pas marche arrière pour autant, s'avançant discrètement entre les quelques ombres présentes et se cachant derrière les diverses couvertures qui se présentaient à lui. Il se rapprocha ainsi le plus près possible des trois hommes, qu'il voyait maintenant avec plus de précisions. Ils n'étaient manifestement d'aucun groupe connu présent aujourd'hui, ou du moins ils ne l'affichaient pas. Ce qui n'augurait rien de bon... Le garçon tendit l'oreille, tâchant d'entendre ce qu'ils disaient. Il était encore un peu trop loin pour capter distinctement chaque mot, seules quelques bribes lui parvenant.

"... bientôt... d'agir... prêts... ...ège."

Syarine n'était pas sûr du dernier mot. Piège ? Cortège ? Siège ? Il n’aurait su en être sûr, mais il était en revanche presque certain que ce n'était pas bon. Il fit aussitôt demi-tour pour aller en informer les autorités compétentes. Finalement, il n'avait pas opté pour saboter leur plan. Il n'était pas un héros non plus, puis il ne connaissait même pas ledit stratagème de toute façon.

"Oups !"

Alors qu'il était revenu sur ses pas pour quitter les lieux, un élément inattendu, et assez angoissant aussi, se présenta à lui. La corde avait disparu.



Rien n'est vrai, tout est permis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 121

Alignement: Impérial Loyal Neutre


Impérial Loyal Neutre
Neer Linter
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 28 Juil - 17:04

Mauvais. C’était un bon résumé que l’on pouvait se faire de la situation actuelle. La communication que j’avais reçue annonçait la couleur de l’évènement : nous n’étions pas les bienvenues ici. Alors qu’il y a quelque temps… Mes pensées se focalisèrent de nouveau sur les informations présentes. En effet, le risque était désormais loin d’être 0.

Bien sûr, la solution la plus logique aurait été celle de faire stopper l’attaque. Toutefois, est-ce que c’était la solution la plus favorable à l’Empire ? Est-ce que la vie du membre du Cénacle était plus importante que l’avenir de tout un peuple ? Non, bien sûr que non. La meilleure décision à prendre était de retourner cette situation à notre avantage.

    « On applique la première solution. Je vous fais confiance pour organiser le chemin du retour. »


Si jamais quelqu’un avait ouï notre conversation, il lui serait impossible de faire le lien avec l’attentat qu’il se préparait. Mentir était un art parfois utile pour servir l’intérêt commun. J’étais conscient qu’il s’agissait d’un pari risqué. Toutefois, le sacrifice d’un des dirigeants de l’Empire était nécessaire à rendre toutes accusations possibles de notre part, caduque. L’Attentat ayant en plus lieu dans un pays indépendantiste, reposant la question de l’efficacité de la protection de la fédération. Et en attrapant le suspect dans le plus grand secret, et en le ramenant à Lighthalzen, il n’était pas impossible que nous puissions apprendre quelques secrets de la Fédération à notre avantage.

Sorry:
 



    « Le marteau de la mort est celui qui forge mon Destin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Lun 1 Aoû - 19:12

La situation était plus que dangereuse, et il eut des choix de fait. Extrêmement complexes, et ayant probablement de nombreuses conséquences sur l’avenir. Mais l’heure n’était plus de savoir si la meilleure des solutions fut choisie, il fallait désormais en assumer les conséquences.

Le Prince Yoru Mado acquiesça et fit stopper le convoi du Royaume de Croetia qu’il représentait. Alertés par cet arrêt suspect, les diplomates de la Fédération suivirent le mouvement. Yst s’avança alors vers le lieu de rendez-vous pour se retrouver nez à nez avec Neer Linter. Malgré l’absence d’émotion sur son visage, il était très probable que ce dernier fut assez surpris de voir qu’une seule personne, armée de surcroît, venir sur le lieu de rendez-vous. Faire le lien avec l’attentat ne fut jamais aussi simple…

Syarine quant à lui, se retrouvait dans une situation délicate. La corde qui lui avait permis d’atteindre ces hauteurs avait disparu. Il ne lui restait donc que deux possibilités pour se sortir de là. Il pouvait entrer dans le bâtiment par un balcon, en brisant une fenêtre. Ou, descendre la façade avant… Au grand risque de se faire repérer. Il pouvait bien entendu encore aller directement à la rencontre des hommes, ou chercher un chemin plus sûr. Mais rien ne disait qu’il avait encore le temps d’être discret…

Quant à Sekaishi, la suite allait être extrêmement délicate. La troupe d’élites impériale, sans toutefois porter de signe distinctif permettant de les identifier comme tel, était désormais sur les lieux en charge de sa capture. Quand bien même il avait réussi à rejoindre la foule, il n'était toutefois pas au courant que de nombreuses Assassins impériaux sans signes distinctifs, rôdaient autour de lui... Prêt à en finir dès que l'occasion se présenterai. En attendant, il pouvait observer, de loin, la rencontre de Neer Linter avec Yst Decendia.

Changement de l'ordre de post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 25

Alignement: Indépendantiste Chaotique Neutre


Indépendantiste Chaotique Neutre
Syarine Rhisnur
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Lun 1 Aoû - 22:58

Mauvaise. La situation était vraiment mauvaise. Tout s'enchaîna très vite dans l'esprit de Syarine. Pour commencer : qu'était-il advenu de la corde ? Elle pouvait être tombée toute seule, en admettant que l'adolescent ait malencontreusement fragilisé son emprise en l'empruntant un peu plus tôt. De sa position, il ne lui semblait pas la voir en contrebas, mais il faisait suffisamment sombre pour qu'il ne puisse pas la distinguer. Deuxième solution : on pouvait aussi l'avoir détachée, volontairement. Dès lors, on pouvait se demander qui ? Un quatrième complice, qui souhaitait ainsi le coincer avec eux sur le toit ? Un garde ou un quelconque passant qui, l’apercevant par hasard, l'aurait enlevée, peut-être même enquêté dessus par la suite ? Le garçon préférait croire à la seconde hypothèse. Au moins, elle lui donnait le temps de réagir. Dans le premier cas en revanche... Ses futurs agresseurs pouvaient lui tomber dessus à tout moment ! Dans l'idéal, il lui fallait donc réagir promptement et quitter les lieux sans plus tarder. On en venait donc à la suite de ses réflexions : comment partir d'ici le plus discrètement possible tout en restant rapide et efficace ? Des impératifs quelque peu contradictoires, qui allaient probablement l'obliger à favoriser une approche au détriment d'une autre.
Syarine tenta d'imaginer chaque solution qui s'offrait à lui.
Dans la première, il pouvait toujours essayer d'aller à la rencontre des inconnus. Peut-être ne s'agissait-il pas de mauvais bougres ? C'était peu probable, puis dans tous les cas, techniquement, il n'avait rien à faire sur ce toit. Les chances qu'on le laisse redescendre tranquillement étaient nulles, et les risques que ça se finisse plus ou moins mal élevés. Puisqu'il n'avait pas envie de tenter le diable, en engageant éventuellement un combat, il opta pour oublier cette première approche.
Dans la seconde, il pouvait toujours descendre par le seul endroit facilement accessible : la façade avant. Autrement dit, il serait en plein dans les projecteurs. Outre que les hommes présents sur le toit le verraient très certainement, les probabilités que n'importe qui dans la foule, ou encore un garde en contrebas, ne le voit avoisinaient les cent pour cent. On oubliait donc totalement la discrétion. Il ne lui semblait pas être dans un cas suffisamment désespéré pour en arriver à une telle solution dès à présent. Peut-être pour plus tard ? Syarine mit cette approche de côté, prêt à la réutiliser plus tard s'il n'avait pas d'autres opportunités.
Troisième possibilité : sauter sur ce petit balcon en contrebas, qu'il avait aperçu un peu plus tôt durant son ascension. Il n'en était pas très loin, et il était assez proche pour tenter le saut sans se blesser ni louper sa cible. Petit inconvénient : de ce qu'il avait vu, la seule fenêtre permettant de pénétrer dans le bâtiment était bien fermée, de l'intérieur de surcroît. Il serait difficile de rentrer sans la briser, ce qui limitait une fois de plus sa discrétion. Rester à attendre patiemment sur le balcon en lui-même n'était pas une meilleure idée, les risques qu'on le poursuive jusqu'ici étant bien présents, ce qui le mettrait dans un fâcheux embarras vu l'impasse de sa cachette si cela devait arriver. Cependant, pénétrer l'édifice même qui accueillait cette rencontre importante et, à n'en pas douter, très bien gardée ne revenait-il pas à se jeter dans la gueule du loup ? Si ce nouveau plan lui paraissait moins dangereux que les deux précédents, il n'en restait pas moins toujours trop aléatoire et périlleux.
Quatrième approche envisageable :

"Avons-nous vraiment le temps pour ça ?"

Il faudra s'en contenter de trois alors. Je n'avais pas tort, Syarine le savait. Le temps passait, et ses chances de mener à bien l'une des trois idées qu'il avait déjà eue s'amenuisaient en conséquence. Heureusement, le garçon mit le peu de temps qui lui restait à profit. Il avait déjà pris sa décision, la moins risquée des trois possibilités étant évidente pour lui. Il s'agissait bien évidemment de la dernière, celle consistant à sauter sur le balcon. Déjà en place, il n'avait plus qu'à viser sa cible, avant de se laisser tomber dans le vide. Il n'avait omis qu'un léger détail : la vitesse qu'il prendrait dans sa chute, quand bien même n'y avait-il pas tant de distance. Il prit suffisamment de vitesse pour que, dans son élan, il s'avachisse douloureusement sur la rambarde du balcon, manquant de peu passer par-dessus. Le souffle coupé, l'adolescent recula tant bien que mal pour s'éloigner du bord du précipice, trébucha, puis tomba à la renverse en arrière, droit sur la fenêtre. Il passa au travers sans préavis ni délicatesse, s'écorchant légèrement à quelques endroits au passage. Heureusement, ses vêtements étaient assez épais pour que les fins bris de verre ne passent pas au travers. On repasserait pour la discrétion en revanche. Le garçon eut à peine le temps de rouler sur le côté pour se dissimuler sous le premier coin d'ombre possible, espérant sincèrement que personne n'avait entendu, ou à défaut que personne ne l'aurait vu. Au moins, la question de "comment ouvrir la fenêtre ?" ne se posait plus.



Rien n'est vrai, tout est permis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 12

Alignement: Indépendantiste Chaotique Bon


Indépendantiste Chaotique Bon
Yst Decendia
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Mer 3 Aoû - 12:52

Affaire d’Etats- Ce qui va mettre le feu aux poudres -

Yst Decendia

Syarine Rhisnur
Sekaishi
Neer Linter

Le Prince accepta ma proposition. Dès qu’il eut stoppé le convoi, je m’étais dirigé vers l’Hôtel de ville. Je sentais mon rythme cardiaque s’accélérer. L’adrénaline était déjà présente, parfait. Arrivant devant le bâtiment devant abriter les négociations, je me stoppai lorsque je vis l’un des chevaliers de l’Empire.

Je vais être franc, sa tête ne m’inspirait pas vraiment confiance. Si je ne savais pas que c’était un chevalier, j’aurais dit qu’il s’agissait d’un assassin ou autre psychopathe qu’on trouve un peu partout. Me reconcentrant, je pris une profonde inspiration avant d’engager la conversation :

« Bonjour chevalier… Je suis un membre de l’escorte du Prince Yoru Mado. Un homme est venu à notre rencontre afin de prévenir de la présence d’un piège. C’est donc pour le bon déroulement des négociations que je suis venu seul. »

J’espère qu’il va me croire. Après tout, un type armé de deux katana se présente en affirmant faire partie d’une escorte princière. Ça pourrait être un piège ou non et dans la situation actuelle cela n’en n’était pas un.

« Je suis ici pour m’assurer que mon Prince ne risque rien. Lorsque nous en serons sûrs, le Prince viendra et les négociations pourront débuter. »

Nan mais franchement, ça tête me revient pas et cela me met légèrement mal à l’aise. Je ne dois cependant rien laisser transparaitre et j’affiche mon habituel sourire, sûr de moi. Malgré cela, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour le convoi. Et s’il y avait une attaque ? Je n’étais pas là et je manquais à mon devoir, à mon honneur et cela, je ne pouvais me le pardonner…

Allons Yst ! Le convoi va très bien ! Les soldats croetiens sont compétents, je n’ai pas à m’inquiéter. Je dois juste me concentrer sur le chevalier qui se trouve face à moi.


Merci Junsuke pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 121

Alignement: Impérial Loyal Neutre


Impérial Loyal Neutre
Neer Linter
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   Jeu 4 Aoû - 17:40

Si je n’étais pas certain que la Fédération des Pays Indépendant d’Ashnora avait le nez dans cette histoire d’attentat, il venait de m’apporter sur un plateau d’argent cette preuve. Mon regard de glace se posa sur ce… Soldat ou Mercenaire, peut m’importe, qui était membre de l’escorte du Prince Yoru Mado. Seul. Sans le prince, ni les diplomates de la Fédération. Un homme était venu les avertir d’un piège ? Je restais de marbre à cette annonce, mais il était clair qu’il était difficile d’expliquer comment ils avaient reçu cette information.

Je fixais toujours l’homme en face de moi, d’une façon clairement inexpressive. Il était mal à l’aise. Un nouveau dans la garde royale ? Peu prudent pour une telle rencontre qui n’avait rien de commun. Posant la main sur la garde de mon épée, je prenais la parole d’un ton neutre, et assez froid.

    « Très bien, faites les vérifications qu’ils vous plairont. Mais je vais d’abord faire sortir notre diplomate et le faire attendre à l’extérieur, le temps pour vous de faire ce que vous avez à faire. »


Me retournant face au bâtiment, et posant une main sur mon oreillette, je parlais aux gardes à l’extérieur.

    « Faites sortir notre Diplomate en le faisant attendre dans le convoi. Ordre de classe A. »


À la suite de quoi, je me retournais vers lui.

    « Nous sommes dans un pays sous contrôle de la Fédération, c’est donc logiquement votre responsabilité de veiller à la sécurité des dignitaires. Il est surprenant de voir que tous les moyens nécessaires pour éviter la guerre par la bonne tenue des négociations n’ont pas été pris. »


Je le fixais de mon regard de glace.

    « C’est presque suspect que le seul ici ayant pris un risque soit l’Empire, vous ne trouvez pas ? »



    « Le marteau de la mort est celui qui forge mon Destin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alignement:


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 2 : Affaire d'États   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 2 : Affaire d'États

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EADS-Airbus,une affaire d'etats
» Groupe calendar
» pw1 affaire 5.
» ECHANGE !!! OU VEND !!! UNE AFFAIRE !!!
» GROUPE RASA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Pré-RPG :: Acte 1 : L'Embrasement :: Chapitre 1 : Incident diplomatique-