AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Groupe 3 : Le Collectionneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Groupe 3 : Le Collectionneur   Jeu 7 Juil - 15:59




Acte 1 : L'Embrasement
Chapitre 1 : Incident Diplomatique

Lübeck

Le Collectionneur

D
écouvrir le monde est quelque chose de complexe lorsqu’on ne le connaît pas. Et c’est le cas de Daraen Vanaheim. Originaire de l’hostile et mystique Varcaya, le jeune ex-Apprenti druide s’est perdu et dérive vers les routes verdoyantes de Lübeck. Conscient que la guerre peut éclater à tout moment, ce qu’il ne sait pas, en revanche, c’est qu’il risque de faire une mauvaise rencontre… ou pas ?

Un carosse noir ébène, tiré par des Chocobo d’une couleur similaire dénotant avec leur armure argentée, s’arrête à côté de lui. Une porte s’ouvre, laissant sortir une douce odeur apétissante de nourriture et de desserts.

    « Hellow Young boy ! Tu sembles bien loin de la civilisation ! Puis-je t’aider en te déposant quelque part ? »


Le diction dit souvent qu’il ne faut pas partir avec des inconnus. Toutefois, est-ce une décision si facile à prendre alors qu’on marche depuis longtemps, le ventre vide ? L’homme qui lui propose semble extrêmement riche dans son costard blanc avec son haut-de-forme, mais pas réellement méchant. La portière est grande ouverte… Que faire dans une situation pareille ?


Règles


- Vous disposez de 48h pour répondre à l'évent lorsque c'est votre tour.
- Vous ne pouvez pas lancer ou participer à une quête. L'évent doit être placée à la fin de votre chronologie.
- Vous êtes en droit de demander un délais pour répondre dans les requêtes au staff si vous ne pouvez pas répondre.
- Si le Narrateur ne passe pas 48h après la dernière réponse du dernier joueur, vous êtes en droit de faire une demande de passage dans les requêtes au staff.
- Souvenez-vous que, lors de l'accomplissement d'un évent, encore plus qu'ailleurs, chacun de vos actes pourront avoir des conséquences sur le cours des événements au sein d'Ashnora.
- N'oubliez pas de vous amuser !

Conseils


- Introduisez votre personnage, en explicitant comment il s'est perdu, et la réaction qu'il porte face à ce riche inconnu l'abordant et proposant de l'aider.

Ordre des Participants


@Daraen Vanaheim
@Narrateur

© sobade.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 110

Alignement: Anarchiste Chaotique Neutre


Anarchiste Chaotique Neutre
Daraen Vanaheim
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Ven 8 Juil - 16:48

Au fil des jours, mon voyage me menait dans de nouvelles contrées, chacune si différente des autres. Les paysages étaient variés, tout comme l’était les populations, les coutumes, etc. Tant de choses étaient intéressantes à observer. Il était clair que je n’aurais jamais pu goûter à ce plaisir si j’étais resté à Varcaya jusqu’à la fin de mes jours. Et malheureusement, c’était à quoi j’étais prédestiné selon les Anciens. Il semblerait qu’ils se soient trompés sur mon compte. Au fond de moi, j’ai toujours su que je n’avais rien d’un Héritier. La vie qui me correspondait le plus était sans doute celle que je menais dorénavant : une âme vagabonde, à la découverte des nombreuses richesses qui peuplaient Ashnora. Ce monde était beau, alors pourquoi se limiter qu’à une petite île sans grand intérêt ?

Il était clair que j’étais bien mieux maintenant. C’était juste dommage que mon frère n’ait pas son propre corps, et ses propres yeux pour voir ça par lui-même. En tout cas, notre voyage continua donc, jusqu’à nous mener sur de nouvelles terres, toujours sur le continent d’Yllissia. Ce nouveau pays semblait se nommer Lübeck, et était bien différent des précédents. La verdure était omniprésente, on y trouvait des forêts à perte de vue, et très peu de grandes villes très développées. À vrai dire, je n’en avais pas encore vu une seule. Un bon point. Néanmoins, de ce que j’ai entendu, le sud serait peuplé en bord de mer. J’irais peut-être y jeter un coup d’oeil, pour voir ça par moi-même.

Mais en attendant, un nouveau problème se présentait à moi.

Grand-frère, j...
D’accord, on va aller chercher à manger.


Je connaissais mon frère comme ma poche. Je savais ce qu’il allait me réclamer, et je parviens très souvent à l’anticiper. D’autant plus qu’en partageant le même corps, bah... moi aussi j’avais faim, tout simplement. Cela paraissait évident.

Il était déjà midi. L’idéal serait de trouver un lieu où l’on pouvait manger, dans la limite de nos économies. En effet, nous n’étions pas très riches après tout. On récupérait des vivres, et de l’argent comme on pouvait. On survivait. Mais c’était un mode de vie bien plus plaisant que celui dans lequel nous avions grandi. Enfin, tout ça pour dire que l’on devait trouver une solution à notre problème. On semblait bien loin de trouver un restaurant à deux mètres, bien loin de là oui. Cela faisait un moment que nous n’avions rencontré aucune âme qui vive, et aucun village, ne serait-ce que petit. Je ne savais pas où l’on allait, mais je marchais sans aucune réelle conviction. On pouvait très bien trouver notre bonheur dans cinq minutes, comme dans trois heures. Et Dieu sait que je ne veux pas supporter Yukine me réclamer à manger pendant trois heures, non stop.

Déjà une demi-heure était passée, alors que je l’entendais râler dans ma tête. Cela devenait lassant, bien que je devais avouer que la faim devenait assez gênante, d’autant plus que nous étions dans l’incertitude de pouvoir manger quelque chose avant un bon moment. Nous n’avions rien croisé depuis des heures, hormis ce carrosse. Attendez. Un carrosse ?

En effet, c’était bien cela. Il y avait devant nous un carrosse, tiré par d’étranges créatures en armure.

Whoa, tu sais ce que c’est ça ?
Je n’en ai aucune idée. Ah, quoiqu’il me semble en avoir déjà aperçu à Corrillissia, tu ne te souviens pas ?
Euh... non.


Pourquoi je lui demande, j’espérais vraiment une réponse positive de sa part ? Ah. Que je suis naïf.

La porte du carrosse s’ouvrit soudainement, après s’être arrêté à mon niveau. Et la première chose que je remarquais... c’était bien cette délicieuse odeur, qui m’aurait sans doute fait baver si je n’avais pas un minimum de tenue. Oui, il semblerait qu’il y avait de quoi se remplir la panse, dans ce carrosse. Et il y avait également un homme, vêtu de façon classe et distingué, et qui semblait bien plus riche que je ne le serais jamais. Il sortit de son moyen de locomotion, afin de s’adresser à moi. Il m’appelait "young boy", chose qui m’interpella d’abord. Seulement, je n’y prêtais pas tant attention que ça. C’était surtout la suite qui m’intéressait plus. Il semblait avoir compris que j’étais un peu perdu, et me proposa son aide pour me déposer là où je le voulais. C’était gentil de sa part, pour sûr.

Vas-y, accepte ! Tu sens cette odeur ? Hein, dis, tu la sens ? On va manger !

Bien entendu que je la sentais. Comment pourrait-il en être autrement. Bien entendu que cette délicieuse odeur ne me laissait pas indifférent.

- Bonjour, en effet je me suis... un peu perdu.

Je passais ma main dans mes cheveux, légèrement gêné de devoir avouer ceci.

- Merci de votre proposition, je veux bien de l’aide en effet. Je cherchais justement un endroit pour me restaurer, peut-être pourriez-vous m’aider ?

En tout cas, une chose était sûre, c’est que j’étais encore bien loin d’imaginer la perversité de ce monde pour accepter des propositions de ce genre sans aucune retenue.




Daraen : #3E51B8
Yukine : #D02525
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Mer 20 Juil - 4:45



Si l’opportunisme est un vilain défaut, et que l’enseigner à son petit frère n’était généralement pas approuvé par les parents de tout aîné, résister à l’opportunité de manger un repas était difficile, surtout avec le ventre plein comme un paquet de chips vide. Errer sur un chemin sans fin quand on a faim était à priori chose insurmontable pour Daraen Vanaheim, et son insupportable adorable petit frère.

Une fois le carrosse tiré par de majestueux Chocobo en armure arrivé à la hauteur des deux individus (enfin, de l’individu dans lequel siégeait deux personnalités pour être précis) la porte s’ouvrit laissant sortir du véhicule des effluves parfumées de pâtisserie et de viande rôtie, et laissant en même temps entrer dans le champ de vision de Daraen, donc de Yukine, une magnifique assiette remplie d’appétissantes tranches de saucisson.

    « Hellow Young boy ! Tu sembles bien loin de la civilisation ! Puis-je t’aider en te déposant quelque part ? »


Ho ho ho, ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait accueillir dans son palace mobile des invités. Bon, en réalité, notre homme en recevait assez régulièrement, mais jamais de ce type. Il était plus habitué à des personnes d’un certain âge, manquant clairement de sex appel. Il aurait préféré faire rentrer dans sa locomotion une petite jeunette plutôt qu’un petit jeunot, mais la fougue de l’adolescence lui donnait une énergie fabuleuse.

    «  Bonjour, en effet je me suis... un peu perdu. »


Oh, le jeune homme qu’il venait de rencontrer passa sa main dans ses cheveux. Peut-être était-il pauvre, peut-être avait-il des poux. Le propriétaire de l’embarcation nota alors quelque part dans son esprit de lui offrir du shampoing. Avec du savon tant qu’à faire, on ne sait jamais. Oh, et du rouge à lèvre, il trouvait qu’un rouge à lèvre violet ainsi qu’un verni noir donneraient un côté ténébreux à ce garçon. Il pourrait avoir du succès dans une maison de prostitution.

    « Merci de votre proposition, je veux bien de l’aide en effet. Je cherchais justement un endroit pour me restaurer, peut-être pourriez-vous m’aider ? »


C’est qu’il avait faim le pauvre petit. L’homme dans la caravane ayant assez de nourriture pour nourrir 15 hommes se sentait généreux. Il hésita d’abord à lui offrir un grain de riz, afin de lui faire comprendre qu’il était gentil mais quand même supérieur à ce jeune homme, mais il avait une bien meilleure idée.

    « Young boy, t’as sonné à la bonne porte ! ‘fin non, t’as pas sonnay, c’est moi qui t’ai sonnay. Veux-tu monter ? J’ai assez de nourriture pour nourrir le cénacle divin dans ce carrosse !


En souriant au garçon, il lui tendit le plat contenant des tranches de saucisson.

    « Sers-toi mon mignon »


Allez-vous monter ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 110

Alignement: Anarchiste Chaotique Neutre


Anarchiste Chaotique Neutre
Daraen Vanaheim
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Mer 20 Juil - 19:14

Cette odeur de nourriture allait me rendre fou. J’avais faim. Et depuis que la porte de ce carrosse s’était ouverte, laissant apparaître cet étrange individu, une odeur délicieuse s’était échappée dans l’air. Oui, si je n’avais pas de retenue, un filet de bave serait en train de couler au coin de ma bouche. Dans tous les cas, ce serait le cas si c’était Yukine qui était aux commandes de mon corps. C’était donc pas plus mal. Je ne paraissais au moins pas trop impoli. Je faisais comme si je n’avais pas remarqué cette odeur alléchante, bien que quelques grognements s’échappaient de mon ventre. Je n’avais jamais eu aussi faim de ma vie, je crois bien.

Mine de rien, je ne savais pas sur quel énergumène j’étais tombé. N’étant sorti que très récemment de ma bulle, à Varcaya, je n’avais pas encore conscience que ce monde pouvait être dangereux. C’était la triste réalité. Un poil de naïveté ? Plutôt de l’innocence, dans ce cas-là. Ou de l’ignorance. Un mélange subtil des deux, sans doute. Dans tous les cas, j’avais accepté sa proposition : il me proposait son aide, et je n’avais pas l’intention de la refuser. Après tout, c’était soit ça, soit je mourais de faim. Et il fallait dire que cette seconde option ne m’enchantait guère. Oui, je réfléchis très souvent en fonction de ce que mon ventre pense. Comment ça un ventre ne pense pas ? Mais je vous emmerde. Laissez-moi en paix, moi et mon estomac.

Bref, revenons à nos moutons. Grillés. Je veux manger de l’agneau, bordel. Ahem. Donc je disais. J’attendais donc la réponse de mon interlocuteur. Une nouvelle fois, il me nomma “Young boy”, ce qui me laissait de nouveau perplexe. Ce personnage était certes, étrange, mais il pouvait peut-être m’aider. Je n’étais pas prêt à passer à côté de cette opportunité. Et bingo, il me proposa de monter, disant qu’il avait de quoi nourrir le Cénacle Divin au complet, avec la nourriture qu’il avait dans ce carrosse. Je ne savais pas ce qu’était ce Cénacle, mais tout ce que je savais, c’est que j’avais faim et que ce que je voyais déjà me convenait amplement. Il me tendit même un plat d’une denrée que je ne connaissais pas, et me proposa de me me servir. Une nouvelle fois, il me donna un surnom assez particulier, qui était ce coup-ci “mon mignon”. Là par contre, c’était un peu plus embarrassant. J’essayais de ne pas y prêter trop attention, ce n’était sans doute qu’une façon qu’avait ce monsieur de parler. Tout ce que je voulais, c’était manger.

- C’est vrai ? Merci !

Légèrement anxieux, je pris une tranche du plat qu’il me proposait. Je ne savais pas à quoi m’attendre, cela n’avait pas l’air si mauvais que ça. Jusqu’à lors, je n’ai jamais été trop déçu de la cuisine de ce monde extérieur. Nous étions plus adeptes de la chasse, ou de la culture de végétaux comestibles, tel des fruits ou légumes. Mais généralement, rien de bien préparé. Je croquai alors dans la tranche de ce met inconnu, et savourait avec délectation. Putain que c’est bon.

- Owh, c’est bon ! Qu’est-ce que c’est ?

J’étais intrigué. Puis, j’en oubliais presque la proposition qu’il m’avait faite, celle de monter à bord de son carrosse. Celui où cette délicieuse odeur se propageait dans l’air. Il y avait de quoi remplir la panse d’un petit village, sans doute. Mon estomac grognait, et en demandait toujours plus.

- Je monte, merci de votre aide.

Et c’est ainsi que je montais dans ce carrosse, tiré par ces étranges créatures ressemblant à des poulets... mais de la noblesse ? On pourrait dire ça, en quelque sorte.

En montant, je pouvais voir toutes cette nourriture qu’il m’avait promis. Le regard ébahi, mes yeux étaient remplis d’étoiles, tandis que mon estomac dansait et chantait de joie.

- Waah... je peux... réellement me servir ?

Ce serait trop beau qu’il me dise oui aussi facilement. Non ?




Daraen : #3E51B8
Yukine : #D02525
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Lun 25 Juil - 17:47

Qui aurait pu croire qu’une simple odeur de viande grillée puisse avoir sur un adolescent un effet aussi envoûteur. Si l’opinion publique pense que les adolescents, particulièrement les garçons ne pensent qu’avec ce qu’ils ont entre les jambes, celui qu’il avait en face de lui semblait être régit par un organe un petit peu plus haut, son estomac. Le propriétaire de l’embarcation songea à lui mettre un saucisson d’un côté et une jeune et belle blonde aux formes avantageuses de l’autre pour voir qui prendrait l’avantage entre les hormones et les papilles. Ses pensées partirent quelques temps, puisque une jolie blonde pouvait stimuler les hormones et les papilles à la fois, mais il préféra éviter de se mettre des images en tête, surtout alors qu’il s’apprêtait à manger avec un jeune homme. Jeune homme dont le ventre sembla ordonner notre riche homme de se presser à le faire rentrer pour le faire remplir.

Lorsque le garçon demanda ce qu’était le plat qu’il lui tendait, c’est-à-dire le saucisson, il réussit à choquer son bienfaiteur. Comment ne pas connaitre un si exquis met ? Certes, ce n’était pas donné, mais même les petits prolétaires savaient ce qu’était du saucisson. Ce garçon devait vraiment être très très pauvre pour ne pas connaitre. Il n’avait pourtant pas l’air d’un sans-abri, mais les apparences peuvent être trompeuses en Ashnora. L’une des femmes qui travaillent pour lui est particulièrement riche, et a bien assez pour se payer BB crème et chirurgie esthétique, mais rien à faire, elle est toujours aussi ridée et abîmée qu’une paysanne.

Il se décida enfin à monter. Les choses intéressantes allaient pouvoir commencer. Le carrosse assez grand était composé d’une grande table au centre avec deux canapés tout à fait moelleux et confortables l’un en face de l’autre. Sous la table se trouvent des rangements, ainsi qu’un mini-frigo du côté du riche monsieur. Du côté où Daraen s’est installé, il peut, s’il baisse les yeux, voir des paquets de gâteaux et des bouteilles d’alcool.

    « Installe toi puis enjoy, my boy. »


I[l poussa quelques plats pour installer une assiette et des couverts en face du garçon, et lui fit signe qu’il pouvait se servir dans les plats qui lui faisaient envie. Sur la table se trouvait un poulet rôti, des frites, un plat de saucisson, du foie gras d’oie, une bouteille d’un grand cru de champagne, un plat avec des cuisses de canard confites, de l’agneau, du bœuf, du pâté en croute, différents pâtés, un plat de salade avec des tomates, de la mozzarella et recouverte de vinaigrette. On y trouve aussi des tranches de saumon fumé sur des blinis, des tartines de caviar, ou encore des assiettes de fruits de mer.

La table sur laquelle se trouvaient tous ces plats était magique. En effet, elle maintenait au chaud les plats chauds et au frais ceux qui devaient le rester. De plus, elle libérait une aura magique invisible sur la nourriture l’empêchant de pourrir ou tourner si elle n’était pas mangée à temps. C’est-à-dire que n’importe quel plat installé sur cette table pouvait rester dessus indéfiniment et garder quand même sa chaleur, sa fraîcheur, et son bon goût. 

    « Alors mon garçon, que fais-tu tout seul aussi loin de la civilisation ? Tu t’es perdu ? »


Profitant que le garçon ai les yeux plus occupés par la nourriture que par autre chose, il prit le verre du garçon qu’il remplit , sous la table, de jus de pomme en profitant pour verser quelques gouttes de tranquillisant pour Chocobo dans celui-ci. La dose n’était pas dangereuse, et devrait normalement l’endormir au bout d’une petite demi-heure, lui laissant le temps de savourer un bon repas avant.

    « Goûte moi ce jus il est so tasty, c’est le plus fabulous d’Ashnora. »


Son sourire a tout point de vue sincère ne laissait pas imaginer qu’il avait l’intention de le manipuler un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 110

Alignement: Anarchiste Chaotique Neutre


Anarchiste Chaotique Neutre
Daraen Vanaheim
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Dim 31 Juil - 20:52

Il accepta donc de me faire monter, et me montrait donc l’immense quantité de plats qu’il avait. Pour quelle raison avait-il autant de nourriture pour lui tout seul, dans ce carrosse où il n’avait que lui ? Peut-être était-il un homme très gourmand, bien plus que ce qu’il semblerait. Pourtant, il ne semblait pas l’être, à se fier à sa carrure. M’enfin. Pourquoi se poser ce genre de question, lorsqu’on me propose si gentiment de me remplir la panse. C’était, sans aucun doute, le plus beau jour de ma vie. J’abuse peut-être un peu, certes, mais... rah, chut. Mangeons !

Dans ce carrosse, il y avait deux canapés face à face, avec de multiples plats disposés sur une table. Mes yeux illuminaient, en voyant tout ce que je pouvais manger. Il y avait plusieurs mets que je ne parvenais pas à identifier, mais ils m’avaient tous l’air bien appétissants. Il n’y avait pas à dire, la cuisine ici était bien meilleure qu’à Varcaya. Depuis mon exil, j’avais trouvé un nouvel objectif à ma vie : découvrir tous les plats d’Ashnora. J’appellerais ça Cuisine Go, et le but sera de tous les manger. Ce sera fun. Le monde entier deviendra fan de ce concept, et deviendront hystériques lorsqu’un gigot de dinde sauvage apparaîtra dans les rues de Corrillissia. Hm. Quoique là-bas, ils sont déjà tous tarés.

Bref. Mon hôte m’invita à prendre place sur le canapé, pour commencer la dégustation. En plus de pouvoir remplir mon appétit à souhait, ce carrosse était d’un confort sans égal.

- Merci. Bon appétit !

Je sentais au fond de moi Yukine s’agiter. Lui aussi semblait excité à l’idée de goûter tous ces délicieux plats qui nous était proposé. On commençait alors la dégustation, et mon dieu que c’était bon. Je goûtais un peu de tout, et tout me semblait délicieux. Si je le pouvais, je resterais ici toute ma vie, et j’engagerai ce bon monsieur comme cuisinier personnel. Ce serait trop beau, et je me dis que ce ne sera pas si simple que ça.

Il me demanda ensuite ce que je faisais ici, tout seul, loin de la civilisation, si je m’étais perdu.

- Hm… onch. Ch’est compliqué. Glups.

Je prenais le temps d’avaler, me rendant compte que ce n’était pas très poli de parler la bouche pleine.

- Désolé. Je disais que je n’ai pas vraiment d’endroit où aller, j’erre, je visite Ashnora, sans réel but.

À vrai dire, si, j’en avais un. Faire revenir mon frère. Mais pour l’instant, c’était bien trop tôt pour espérer quoique ce soit, et encore moins pour en parler. Même à un aussi gentil monsieur qui me nourrit.

- Du coup oui, je me suis un peu perdu ! Je suis arrivé à Lübeck hier, et je cherchais un petit village pour me poser. Puis, je suis tombé sur vous.

En disant ça, je pris une bouchée.

Suite à cela, pendant notre discussion, il me proposa de boire quelque chose. Un jus qui serait so tasty. J’avais encore un peu du mal à comprendre ce que voulait dire chacune de ses expressions, mais bon. Je faisais avec. J’imagine qu’il voulait dire que cette boisson était très bonne, ou quelque chose dans le genre. Et en effet, ça m’avait l’air d’être le cas. Bon, pourquoi se priver ? Le regardant d’un sourire, je le remerciais. Je portais le verre à mes lèvres, m’apprêtant à goûter. Puis je m’arrêtais, l’éloignant de nouveau.

- Et vous donc, que faites-vous dans le coin ? Vous êtes seul ?

C’est vrai que le fait qu’il soit seul dans ce carrosse, avec toute cette nourriture était étrange, et je parvenais toujours pas à avoir une explication logique. M’enfin. Je me posais sans doute trop de questions.

En écoutant sa réponse, je bus une gorgée de ce jus so tasty. Et effectivement, il était plutôt bon.

- Hm, c’est délicieux ! Qu'est-ce que c'est ?

Un sourire aux lèvres, j’attendis sa réponse.




Daraen : #3E51B8
Yukine : #D02525
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : ???
Messages : 45

Alignement: Administration


Administration
Narrateur
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Ven 5 Aoû - 0:37


Notre cher bonhomme s’intéressait aux raisons qui pouvaient pousser un jeune homme comme celui-ci à se retrouver tout seul, mais il ne semblait pas vouloir divulguer d’informations de ce type. Ce qui ne pouvait que titiller un peu plus sa curiosité. En plus, il n’avait aucun endroit, où aller, pauvre petit. Peut-être était-il vraiment un sans-abri alors. En plus, il ne connaissait pas le saucisson, sacrilège.

Enfin, il s’intéressait à ce verre de jus de pomme, l’homme en costard violet suivait du regard le verre se rapprochant des lèvres roses du garçon, légèrement brillante grâce à l’humidification constante exercée par la salive de celui-ci. Il observa ce verre venir caresser ces lèvres, et au moment où il allait verser son contenu dans la gorge de celui-ci, ce verre s’éloigna, rompant le lien qui  s’était formé entre le cristal et cette porte d’entrée vers le corps de l’adolescent.

    « Et vous donc, que faites-vous dans le coin ? Vous êtes seul ? »


C’est pour dire ça qu’il avait coupé un moment aussi exquis que de pouvoir observer ce liquide s’écouler dans la bouche de son interlocuteur, liquide qui lui aurait permis de mettre au point les bases de son plan pour faire de ce garçon un pantin à sa merci ? Notre riche monsieur, évita de montrer sa frustration et de lui répondre sec que cela ne le regardait pas le moins du monde, et préféra lui répondre vaguement.

    « Je passais par ici, j’avais à faire à la capitale »


Il préféra ignorer la seconde question, qui venant d’un adolescent de son âge avait forcément aux yeux de son fournisseur de nourriture une connotation peu innocente. Et plutôt que de lui parler des prouesses techniques de Felina avec ses mains et son coup de hanche, il aurait bien l’occasion de lui faire essayer. Son esprit riait déjà à l’idée de lui faire goûter à autre chose qu’à un saucisson. Mais son esprit fut ensuite détourné par l’accomplissement de ce qu’il avait enfin espéré, le bruit du jus de pomme glissant le long de l’œsophage de sa cible.

Sérieusement ? Il venait vraiment de lui demander ce que c'était ? Ce garçon n'était pas seulement pauvre, il était ignare, ignorant. C'était non seulement un breuvage d’exception, mais en plus diététique, et un excellent remède contre le mal de gorge.

    « Cela s'appelle du jus de pomme. »


A partir de maintenant, il avait 30 minutes pour rassembler des infos. Il attendit que le jeune homme arrête de s’intéresser à toute cette nourriture puis tapa des mains. 3 fois. Puis dans un mouvement mécanique, le haut plein de victuailles salées de la table s’intervertir avec une nouvelle table pleine de victuailles sucrées. Baba au rhum, trou noxien (version nox du trou normand qui est une glace à la pomme avec un peu de calva), ainsi que gâteaux au chocolat. Tout plein de mets sucrés pour raviver l’estomac de ce jeune homme ainsi que des morfales qui liront ce RP (Bon yaourt Dada).

    « Hum, alors tu n’as pas d’endroit to go, c’est so dommage. Tu ne vis pas chez ton Padre ou ta Madre ? » Lui demanda-t-il, prenant volontairement un accent marqué sur la seconde phrase (genre accent mexicain)


Pendant ce temps, le carrosse continue sa route dans les chemins de Lübeck, tandis que le somnifère lui commence son ascension vers le cerveau de Daraen.

Votre estomac, survivra-t-il à tant de mets ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 110

Alignement: Anarchiste Chaotique Neutre


Anarchiste Chaotique Neutre
Daraen Vanaheim
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   Jeu 18 Aoû - 16:21

Il n’était seulement que de passage, ayant quelque chose à faire à la capitale. Oh, ce n’était que ça ? Pourquoi pas. Même si j’avais toujours un peu de mal à comprendre pourquoi cet individu se promenait avec autant de nourriture dans son carrosse. C’était étrange. J’avais réellement du mal à comprendre les humains de l’autre côté, par moment. Et celui-ci semblait être un bien curieux spécimen. M’enfin, le principal était que ce repas était de bonne qualité, et que je pouvais manger bien plus qu’à ma faim.

Il me donna une réponse, concernant la boisson que je venais de boire. Il s’agissait d’un jus de pomme. Oh, je vois. Il n’était pas habituel de voir des pommes pousser sur les arbres de Varcaya. On avait le droit à des fruits un peu plus exotiques que celui-ci. Je crois même ne jamais en avoir mangé une de ma vie. C’est très probable. Ou alors, je n’en ai aucun souvenir, et cela devrait dater de plusieurs années en arrière.

Le repas était donc terminé. Ou presque, puisque vint l’heure du dessert. Et encore une fois, il y avait bien de quoi se remplir la panse. Je n’avais plus spécialement faim, mais ma gourmandise me disait de continuer à apprécier ce repas. Après tout, pourquoi se priver d’autant de délicieux mets comme ceux-ci ? Ce serait un crime ! Et ce n’était pas mon frère qui allait dire le contraire.

- Ah bah ça, non !

Vous voyez.

Le dessert débuta donc, alors qu’il me posa une nouvelle question. Si je vivais chez mon "Padre" et "Madre". J’imagine qu’il devait parler de mes parents.

- Plus maintenant. Je vis seul désormais, et je visite chaque recoin de ce monde, sans objectif bien précis !

Inutile de rentrer dans les détails, et de lui raconter tout ce qu’il s’était passé depuis Varcaya, sur mon identité précise, et sur mon projet de faire revenir mon frère à la vie. Ce n’était pas quelque chose que j’aimais divulguer à un inconnu, même s’il m’offrait de quoi manger.  Je ne comptais pas donner d’informations confidentielles au premier venu, sans aucune raison précise.

- Il a peut-être des solutions à nous proposer, tu sais... ?
- Yukine, ne commence pas s’il te plait. Je ne lui dirais rien sans savoir qui il est réellement.
- Mais il n’a pas l’air méchant...

Certes. Mais on ne sait jamais. Peut-être que sur de nombreux points je n’étais pas prudent, mais lorsqu’il s’agit de mon frère, ce n’était plus la même. Même à sa place, je craignais que quelqu’un parvienne à l’atteindre.

Le dessert continuait donc, et mes papilles en étaient ravies. Seulement, une étrange sensation m’habitait petit à petit.

- Daraen... j’suis fatigué tout à coup...

C’était vrai. Je ressentais une forte fatigue soudaine, qui ne semblait pas naturelle. C’était bien trop soudain pour que ce le soit. Cet étranger était-il derrière tout ça ? Sans doute.

- Qu’est-ce... que vous m’avez fait ?

Seulement, je n’entendis pas la réponse, puisque mon corps s’écroula après lui avoir demandé ça. Le sommeil m’avait pris.




Daraen : #3E51B8
Yukine : #D02525
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alignement:


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 3 : Le Collectionneur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 3 : Le Collectionneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Boutique] La boutique du collectionneur (NANTES).
» Groupe calendar
» collectionneur de vinyls reggae
» collectionneur
» GROUPE RASA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Pré-RPG :: Acte 1 : L'Embrasement :: Chapitre 1 : Incident diplomatique-