AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Niveau : D
Messages : 9

Alignement: Anarchiste Indécis


Anarchiste Indécis
Vincent Hawke
MessageSujet: Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !    Mer 20 Juil - 23:41



Vincent Hawke

It doesnt' matter who is wrong or who is right !



Age : 23 ans
Sexe : Homme
Idéologie : Anarchiste
Don : Palais Mental
Métier : Détective privé/Consultant si l'enquête l'intéresse.
Alignement Visé : Bon neutre
But : Il n'en a aucun, sauf faire bien son boulot. Donc oui il en a un.
Origine de votre avatar : Okumura Rin d'Ao no Exorcist
Parrain ? : Aucun o/





Vos Descriptions

Physique

Voyons, Voyons, comment décrire un beau garçon comme Vincent? Ok, il n'est pas si beau que ça, mais il n'est pas moche non plus. En tout cas, il n'est pas du genre à attirer les filles, malheureusement pour lui. Au premier coup d’œil, il semble être un lycéen âgé de 15 ans ordinaire, alors que ce n'est pas le cas. Au milieu d'une foule, il n'est pas facile de le trouver car il n'est pas très distinctif. Les cheveux de Vincent sont de couleurs sombres et courts, toujours en bataille. Par contre, la couleur de ses yeux est différents. En effet, ses yeux sont de couleurs bleu clair comme le ciel. C'est sans doute à cause de la couleur de ses yeux que sa mère a décidé de le nommer "Sora", qui signifie "Ciel". Des yeux rectangulaires reflétant une profonde haine et tristesse. Mais, grâce à eux, il arrive à intimider les plus faibles que lui, on le surnomme même le "Démon Bleu" lorsqu'il était à l'Académie de Lighthalzen. Mais, ils peuvent montrer sa joie de vivre, son côté sérieux et comique. Son visage de forme carrée montre toujours son air rebelle, avec un menton légèrement arrondi et une physionomie d'un rebelle.

Même ayant les cheveux sombres, son teint est plutôt pâle. Mesurant 1m75, il n'a pas plutôt de problème avec sa taille. Malgré qu'il pèse 63 kg, Vincent est plutôt agile et rapide. Dans son ancien établissement, il était aussi connu pour ses performances sportives qui étaient plus élevés que les humains. Mais, malgré qu'il soit doué en sport, il n'est vraiment "monsieur muscle". D'accord, il est un peu musclé à cause de ses entraînements, mais pas aussi musclé que des sportif professionnel. Même ses épaules carrées ne sont pas très larges, ni même trop étroite d'ailleurs. Sa corpulence est donc classée dans la moyenne. Ayant un minimum d'hygiène, les douces et chaudes mains de Vincent sont toujours propres vu qu'il les lave avant de manger et après avoir fait ses besoins aux toilettes. Ses longues jambes élancées ne sont aucunement poilus, même s'il est un homme. Attention, il ne va pas vous montrez ses jambes pour autant car il préfère mettre des pantalons. Vincent possède une cicatrice au niveau de sa hanche gauche, au bas du dos. Il s'agit d'une brulure servant à cacher un ancien tatouage provenant de son clan décimé lorsqu'il était enfant.

Parlons donc de sa tenue vestimentaire. Il aime porté des costumes et des chapeaux sombres. En général, en tant que détective, il porte une chemise gris sombres, un pantalon et des chaussures noires ainsi qu'un pardessus sombre à motif bleu foncé.

Mental

Beaucoup vous diront de vous méfier de Vincent. Le tarir d’éloge n’est pas la première chose que les gens font. Si on devait le définir, beaucoup diront qu’il est totalement dénué de compassion, en premier lieu. Et ils ont raison : Vincent ne connaît pas la diplomatie, ni la demi-mesure. C’est un réaliste et n’hésite pas à rappeler la dure réalité d’une personne avec franchise. Comme on dit, il n’y a que la vérité qui blesse. Vincent ne semble prendre aucun plaisir, ni tristesse, à faire du mal à quelqu’un. Non, on aurait dit que c’est juste et tout simplement naturel pour lui. Aucune délicatesse dans ses mots, juste de la pure froideur. Car c’est ce qu’il est : aussi froid que l’iceberg qui a fait couler le Titanic. Oui, on peut dire que Vincent est un sociopathe. A vous de découvrir si c’est vrai ou pas !

Ce qui peut encore plus énerver les gens, c’est son intelligence et son côté malin. Un détective doit savoir servir de sa tête et c’est ce qu’il fait. De plus, Vincent possède un très bon sens de l’observation. Il peut aller jusqu’à remarquer le moindre petit détail. Comment est-ce possible ? Depuis son plus jeune âge, on l’a éduqué ainsi. Cela lui est arrivé d’être obligé de dire le nombre exact de personnes portant une alliance – sans confondre avec des bagues décoratives – ne serait-ce pour pouvoir commander un menu quand il allait au restaurant avec son père. Je ne parlerai pas de ces rapports avec lui, allez lire l’histoire pour en savoir plus.

Voilà, c’est tout ce qu’il y a à savoir sur Vincent. Du moins, à peu près. Le reste, vous le découvrirez en lui faisant face. Mais, il y a une chose que personne ne prend conscience le concernant, mais que vous pourrez le découvrir : Vincent possède une bonne moralité. Tout ce qu’il fait, c’est par pur principe. Le fait qu’il soit insensible devant la mort ne veut pas dire qu’il cautionne ceux qui la sèment. Vous vous étonnerez de le voir sauver la vie d’un enfant inconnu, mais pas par pur altruisme : tout simplement par principe qu’on ne tue pas devant lui. A vrai dire, il préfère être celui qui donne la mort, étant un ancien assassin. Mais bon, même s’il garde une bonne relation avec son ancienne guilde, il préfère ne pas trop en parler. Pour ce qui est d’assassiner les gens… C’est plus son ancien job qu’autre chose. On dirait qu’il ne reconnaît aucune valeur de la vie humaine, mais détrompez-vous. C’est juste qu’il n’aime pas sacrifier des vies inutilement et encore moins quand il s’agit des innocents.

Mais, croyez-moi. Vincent peut vous surprendre. Il se dit être neutre, mais seul l’avenir nous dira s’il en demeura ainsi. Va-t-il rencontrer des personnes qui le changeront et le rendront plus sympathique ? Ou alors des méchants le mèneront au côté obscur de la force ? Mais pour l’heure, essayons de découvrir son histoire dont il n’en parlera jamais. S’il y a une chose que Vincent déteste, c’est bien de parler de lui et de son passé…



Votre Histoire

Cast :
Eirin Kagami : Image
William "Will" Thomas Lightman : Image


Prologue

Notre histoire commence bien avant la naissance de notre Héros. Bien avant que son histoire commence...

Tout débuta à Vacaya, dans le petit village d'Akita. Un lieu paisible dont la coutume était proche des asiatiques des anciens temps dans une dans une galaxie lointaine, très lointaine... Toutefois, il était dirigé par un druide prénommé Corann. Tout comme le peuple vivant sur l'île, les villageois croyaient vivre sur les terres où la magie fut libérée. Mais, ne nous tardons pas d'avantage là-dessus. Concentrons-nous sur l'une des habitantes d'Akita. Celle aux cheveux noirs et aux yeux bleus comme le ciel, connue pour sa magnifique voix…
Son nom était Eirin et elle faisait partie du seul clan du village : le clan Kagami. Celui-ci avait comme mission de garder le katana sacré d’Akita, le Komaken. Il s’agissait du trésor du village. Cette arme était loin d’être ordinaire : elle possédait le pouvoir de guérir son porteur. Evidemment, nombreux bandits et voleurs avaient tenté maintes et maintes fois de s’en approprier, mais en vain. Et ce, grâce aux ninjas et samurais du clan, considéré comme des élites au sein d’Akita.
Le clan Kagami était dirigé par un chef, obligatoirement un homme et étant le descendant direct de celui qui avait forgé le Komaken, Kotetsu. De ce fait, même si elle était la descendante directe de ce dernier, et ce fut le cas, Eirin ne pouvait prétendre la place du chef. Ce fut son grand frère aîné de 2 ans, Daiki, qui détenait le droit de succéder leur père, Haruki.

Sa mère ayant, hélas, périt pour lui donner vie, Eirin eut quand même vécu avec l’amour de son frère, son père et des autres membres du clan Kagami qui la traitaient comme une princesse. Elle reçut la même éducation que Daiki pour ce qui était question de respect et d’enseignement à l’art du combat et d’assassinat, et des cours de chant et de couture de surcroît. Cependant, même si elle aimait bien chanter, Eirin avait le sang chaud et la vie tranquille lui était trop monotone. Elle était une intrépide rêvant de partir à l’aventure. Si cela lui était possible, elle aurait déjà foulé les pieds dans la Cité du Crépuscule. Mais, elle ne désirait pas être bannie de l’île tout entière, chérissant profondément son foyer.

Lors de son vingtième anniversaire, Eirin reçue comme cadeau de la part de son père la permission de quitter le village pour voyager à travers le monde. Bien qu’il soit sévère et qu’il paraissait froid, Haruki souhaitait le bonheur de ses enfants. Le chef du clan avait conscient du rêve de sa fille. Quant à Daiki, lui, il offrit à sa sœur un bateau pour pouvoir traverser les mers et les membres du clan avaient investi de l’argent pour subvenir à ses besoins. Remplie de joie et de gratitude, Eirin quitta l’île, le sourire aux lèvres, et fit route vers le pays le plus proche : Evos.

J’aurai pu vous raconter ses aventures, mais Eirin n’étant pas, dans cette histoire, celle qui nous intéresse, je me permets donc de faire une ellipse.

Quelque mois après son départ à Varcaya, Eirin fit la rencontre d’un homme, semblant ne pas faire attention à son hygiène vue l’état de ses vêtements déchirés, bien qu’ils fussent de bonne qualité, dans un casino à Erinyos. Son nom était Will. William Thomas Lightman. Leur rencontre était catastrophique. Accusé de tricherie, Will était pourchassé par les gardes et Eirin était soupçonnée d’être sa complice. Les deux jeunes gens devaient donc fuir ensemble. Malheureusement, la garde put les capturer et les jeter en prison.
Toutefois, ils n’y restèrent pas bien longtemps. En effet, William faisait partie d’une famille noble impériale avec certain faisant partie du Cénacle Divin (et des ancêtres), pour la plupart par alliance. L’influence des Lightman lui avait donc permis d’être libre. Culpabilisant d’avoir mêlé Eirin à ses soucis, il la libéra ensuite pour l’inviter dans sa demeure par courtoisie. La jeune fille accepta, curieuse voir à quoi ressembler la maison d’un noble. Ils firent donc route à la capitale de tout Ashnora : Lighthalzen. En arrivant au manoir Lightman, William se vit sermonner par ses parents à cause de son mauvais comportement et de sa passion pour tester sa chance. Et, voyant la tenue de mauvaise qualité d’Eirin, les maîtres des lieux crurent qu’elle était la nouvelle servante. Tout s’était passée si vite que la jeune fille n’eut le temps de contredire qui que ce soit. La voilà au service du mystérieux jeune homme qu’elle venait à peine de rencontrer… (Bon à peine, ils avaient eu le temps de faire plus ample connaissance en prison et durant le trajet).

Vous connaissez maintenant l’histoire de leur rencontre. Mais, ce n’est pas à leur vie que vous vous intéressez. Pourtant, ces deux personnes sont très importantes dans notre histoire et j’imagine que vous avez très vite compris pourquoi…

Comme vous vous en doutez, après avoir passé beaucoup de temps ensemble, William Lightman et Eirin Kagami tombèrent amoureux. Bien qu’ils aient tenté de cacher leur amour impossible, la famille du jeune découvrit la vérité. Les parents de William décidèrent de renier leur fils, sous la pression de toute la famille.
William et Eirin se marièrent et ne tardèrent pas à avoir leur premier enfant : Nathan Drake Lightman. Ils vécurent heureux dans la petite maison dans la prairie près, d’une jolie rivière, avec leur ferme et leurs animaux. Leur bonheur se compléta avec la naissance de leur second fils, 10 ans plus tard. Oui, en effet, il s’agit de la personne qui vous intéresse. Celui qui est au centre de cette histoire. Mais, ayez un peu de patience… Il manque encore une dernière pièce du puzzle à compléter pour enfin conclure ce prologue.
Je tiens à préciser que, des jours plus tôt, la rumeur courrait dans la région que Nathan possédait un étrange tatouage… Et pas n’importe lequel : il s’agissait celui des Elus d’Heims. Le lendemain de la naissance de son frère cadet, des Paladins impériaux ainsi que des hommes de la famille Lightman, dirigé par le grand-père de William, Lloyd H. Lightman, débarquèrent dans la ferme afin de confirmer cette rumeur. Malheureusement pour la petite famille, elle s’avérait être vraie : Nathan était bien un Elu. Ne voulant pas passer une occasion pour s’en servir pour les intérêts de la famille, les hommes Lightman voulurent prendre de force le petit Nathan, avec l’aide des Paladins. Etant conscient que résister ne fera que couler le sang de sa petite famille, William négocia avec son père : il accepta que Nathan soit élevé dans le manoir Lightman à condition que le reste de la famille soit à ses côtés. Lloyd n’accepta, malheureusement, qu’à moitié, la proposition de son fils : seul William pourra vivre avec Nathan au manoir, mais seulement s’il coupe les liens avec Eirin. Quant au nouveau-né, Lloyd n’en avait que faire. Seul Nathan lui apportait, à ses yeux.

C’était à ce moment précis que la jolie petite famille fut brisée. Que William décide de réprimer tous ses sentiments, comme on lui avait appris durant son éducation. Il tourna le dos à sa femme et à son second fils pour pouvoir sauver son premier enfant. Eirin ne put retenir ses larmes. Elle les regardait partir, sous les pleurs bruyants de son bébé et sous la chaleur des braises qui réduisait en cendres la ferme. C’était comme si l’Enfer venait prendre place à leur Paradis…

Et c’est là, mes amis, que tout commence…


Chapitre 1

- Sora ?



- Sora ? Où es-tu ?



- Sora ?

Elle n’entendit que le silence. Eirin chercha partout son fils de 5 ans dans tout le dojo, mais en vain. Il pourrait vous sembler étrange qu’elle ne ressentait pas tant d’inquiétude que ça vu qu’elle était habituée. Pour être sûre, elle alla retrouver une de ses servantes afin d’en savoir plus.

- Kimiko ? Sais-tu où est mon fils ?

- Oui, Eirin-dono. Il joue à chat avec Daiki-sama dans la forêt.

Eirin soupira. Elle en doutait déjà avant de poser la question. Cela n’empêchait pas que cela l’embêtait que son frère emmène son fils en dehors du village sans lui en parler avant. Comme vous l’avez pu le constater, après avoir été abandonné par son mari William Lightman, Eirin était entré dans son village d’origine, à Varcaya, avec son dernier fils qu’elle avait baptisé « Sora Kagami ». En effet, Eirin ne portait plus le nom de famille de son ancien mari et ne voulait plus en entendre parler. Son seul regret était de ne pas voir Nathan grandir…
Beaucoup de chose avait changé, au fil de ces dernières années. Son père, Haruki, fut mort par la maladie incurable qu’était le cancer. Normal, à force de fumer une pipe, on finit toujours par la casser. Daiki le succéda et devint le chef du clan Kagami.

Comme l’avait dit la servant Kimiko, Sora était bel et bien dans la forêt. Il sautait d’arbre en arbre, à la recherche de son oncle. Le jeu du chat et à la souris était devenu un cache-cache. Cela vous semble peut-être étrange qu’un enfant de 5 ans puisse sauter d’arbre en arbre de cette manière ? Eh bien, Sora ne maîtrisait pas encore cette aptitude. La preuve, il lui arrivait d’atterrir à plat ventre sur la branche et de tomber par terre… Et de pleurer pendant des heures. C’était son oncle qui l’entrainait en personne. Etant donné que celui-ci soit stérile et ne pouvant ainsi avoir d’enfant, Sora était son héritier. Il était difficile, pour le moment, de savoir ce qu’en pensait le petit garçon à cet âge-là. Il ne connaissait rien du monde extérieur en dehors de son village et des histoires racontées par Corann, le druide du village d’Akita. Sora ignorait même l’existence de son père…

A cette époque, notre héro était pleine de joie et de vie. C’était parce qu’il était heureux auprès de son clan. Mais, toute bonne chose possède une fin et celle-ci en était mauvaise…
Ce jour-là, dans la journée, le clan reçu un message de la part de la famille Lightman. Cette dernière réclama le Koumaken, le trésor du clan Kagami. Vous doutez bien que ces derniers refusèrent tout bonnement. Alors qu’ils se préparèrent à défendre le dojo et à évacuer le village, les Kagami ne s’attendaient pas à ce que les Lightman prit l’extrême décision d’incendier Akita, la nuit tombée. De plus, les hommes de la famille influente tuaient les villageois, ne se souciant guère de prendre la vie à des femmes et à des enfants innocents.
Eirin se trouvait dans le dojo avec Sora, un sabre à la main afin de protéger son fils. Ce dernier était caché dans le placard et il fut témoin d’une terrible scène. Sa mère avait à peine pris son katana qu’un homme impérialiste entra dans la pièce. La femme le reconnu aussitôt avoir y poser son regard. Il s’agissait de William Thomas Lightman, son ex-mari. Sora était trop jeune pour se rappeler de leur échange, mais l’acte resterait à tout jamais dans sa mémoire :

Will tua Eirin à coup de feu.


Chapitre 2

Mon nom est Neal John Lightman. Et voici mon histoire…

Je viens de la famille Lightman, vivant dans le grand manoir familial à Lighthazlen. Depuis toujours, j’y avais vécu dans l’ombre de mon grand frère, Nathan, un Elu de Heims. Quand je dis « vécu dans l’ombre », c’était plus dans le sens que notre famille le privilégiait plus que moi à cause de son statut divin. Moi… Je n’étais qu’un simple membre auquel on n’y croyait pas beaucoup. Bien sûr, je reçu une bonne éducation et j’étudiais à l’Académie de Lighthalzen pour faire partie de la haute hiérarchie des impériaux célestes. Bref, je n’avais aucune liberté de ma vie… Du moins, c’était ce que je prétendais être devant ma famille.

Vous devez être au courant de l’histoire de mes parents ? Eh bien, figurez-vous que moi aussi. Du moins, je sais ce qu’il y avait à savoir. Et oui, je me rappelle de la mort de ma mère et je sais parfaitement que c’est mon vieux qui l’a tué. Si je lui en veux ? Évidemment. Mais, avec du recul, je me dis que c’était soit lui, soit quelqu’un d’autre qui aurait ôté la vie de ma mère. Si je désirais me venger ? Au début, oui. Mais avec le temps, on comprend vite qu’une fois le deuil fini, l’envie de vengeance n’a plus aucun sens. De plus, que je le veuille ou non, le sang des Lightman coulait dans mes veines. Et puis, ça serait trop con de devenir un criminel ou un sans-abri en tuant la famille qui t’avait donné un toit et de quoi te nourrir, vous ne trouvez pas ?
Mais, malgré tout, mes rapports avec mon père étaient… compliqué. Je n’arrivais jamais à le comprendre. Premièrement, il avait tué ma mère pour ensuite m’élever alors qu’il nous avait abandonnés des années plus tôt. Deuxièmement, il restait distant et froid avec moi, mais m’apprit à faire attention à chaque détail de l’environnement qui m’entoure. Par exemple, le nombre de personnes portant un chapeau dans un magasin ou la qualité des bijoux, faisant au passage, la différence entre un trésor familial et un simple cadeau. C’était aussi auprès de lui que j’appris à contrôler mon don : le Palais Mental. Il s’agirait d’une technique de classage d’information dans la mémoire que les Lightman possédaient. Bien sûr, la plupart des membres de cette soi-disant prestigieuse famille ne l’utilisaient pas vu que cela leur était inutile. Les Lightman préféraient utiliser la magie pour régler tous les problèmes du monde. Ils désiraient aussi posséder tous les objets magiques qu’ils jugeaient utiles en temps de guerre, pour se tenir prêt. Pour moi, tout ce qu’ils désiraient, c’étaient être une famille très reconnue et être encore plus influente qu’elle ne l’était déjà suffisamment. Voire même diriger le monde.

Vous vous demandez sans doute comment j’ai fait pour atterrir dans cette famille ? Bah, pour commencer, j’étais né. C’était un bon début. Ensuite, la version officielle voulait que la famille Lightman ait eu vent d’un complot visant le clan Kagami – clan où j’étais aussi issu – afin de voler le trésor familial : le Komaken. La légende racontait que ce katana soignait les blessures de son porteur et franchement, je n’y croyais pas trop. Bref, avec des soldats impériaux, mon père et mon grand-père, Lloyd Harry Lightman, allèrent porter à la rescousse de mon clan. La raison ? Parce que la femme de mon père, qui aurait désiré de rester auprès de son clan, était en danger et était considérée comme un membre de leur famille. Malheureusement, ils étaient arrivés trop tard et ne purent sauver que le katana et moi. A l’époque, j’étais toujours en état de choc : ma mère était morte sous mes yeux et je n’avais seulement que 5 ans. Plus le fait que son meurtrier se révélait être le père que je n’avais jamais connu jusqu’à ce malheureux évènement… Et pour finir, je n’avais nulle part où aller et j’étais terrifié à l’idée de me retrouver seul. Alors j’avais confirmé cette version des faits… Mais vous savez que ce n’était pas bon. Évidemment, les Lightman avaient tout saccagé dans leur passage, détruit le village et tué des innocents juste pour un foutu katana. Quant à ma survie… Je la tenais de mon père. C’était aussi pour cette raison qu’aujourd’hui, tuer le meurtrier de ma mère, mais qui avait sauvé la mienne n’avait aucun sens. Il avait demandé à grand-père de me laisser vivre chez eux avec comme argument que je pouvais être un témoin. Grand-père avait accepté, mais il ne m’avait plus jamais fait attention à moi depuis que j’avais confirmé leur mensonge.

Si vous voulez ma théorie, ma mère ressentait encore des sentiments pour mon père et lui avait demandé de s’occuper de moi. Et que celui-ci avait respecté ses dernières volontés afin de lui prouver qu’il l’aimait encore. Je ne pouvais être sûr car je n’arrivais pas à entendre leur conversation quand ma mère était en train de trépasser à cause du bruit de la braise et je n’osais pas sortir de mon placard de peur de mourir aussi.

Donc oui. J’étais au courant de tout. J’étais au courant que ma famille avait détruit mon clan et je ne pouvais rien y faire, sauf vivre avec. Si j’étais heureux ? Disons que le concept du bonheur m’importait guère. Et je vous l’ais dit : je faisais croire à ma famille je n’étais plus libre en vivant dans leur manoir. C’était peu après que je finisse mon deuil, quand j’étais arrivé au manoir. Je n’avais pas oublié les leçons de mon oncle, alors j’étais sorti pour faire des exercices. J’y avais rencontré des gamins de rue, qui faisaient à peu près la même chose que moi, mais en plus urbain. Je m’étais lié d’amitié avec eux, chose qui contraria Maria, ma gouvernante. Un homme de haut rang ne devait pas se mélanger aux gens du peuple. Evidemment, étant membre d’une famille qui se croyait au-dessus de la loi, croyez-vous vraiment que j’allais écouter ma gouvernante ? C’était à cette époque où j’appris l’art du Parkour.

Mon frère ? Vous voulez savoir le lien qui nous unissait ? Eh bien, pour commencer, n’allez pas croire que j’étais jaloux de lui ou que je lui vouais une rancune tenace. Pour tout vous dire, je me fichais bien qu’il soit l’Elu. Au début, il n’était qu’un étranger pour moi et nous ne faisons que vivre sous le même toit. Nous n’étions frère que par le sang, tout le reste nous imposait d’instaurer une distance entre nous. En plus, il avait 10 ans de plus que moi. Puis, un jour, le miroir fut brisé, mais par une tragédie. A l’âge de 27 ans, Nathan fut promis à une membre de la famille Aegis, une certaine Katherina – Kate pour faire plus court. Le mariage des Aegis était particulier : il fallait que les deux futurs époux se battaient en duel pour un rituel. Tout se passait pour le mieux, jusqu’à ce que mon père interrompît le duel en tuant avec un flingue Kate durant la cérémonie. Nous étions tous sous le choc. Mon père parvint à s’enfuir et on découvrit plus tard que le trésor du clan Kagami, le Komaken, avait disparu. Pour se désolidariser du meurtre de Kate, mon grand-père le renia de la famille en l’accusant d’avoir, en plus, voler le Komaken. C’était durant cette période de ma vie que je ne considérais plus mon père comme mon père. Il n’était qu’un tueur, rien de plus. Ce même homme qui avait tué ma mère venait de tuer une fille innocente… Je voulais le retrouver pour le faire payer de ces crimes. Nathan partageait ce même désir, mais par pur vengeance.

Voilà. Pendant plus d’un an, mon frère et moi étions associé pour retrouver notre père. Nathan était du genre à foncer tête baissée par rapport à moi. Chaque jour, je me questionnais sur la raison de ce meurtre. Mon père avait beau sembler toujours froid et distant envers nous deux, ce n’était pas comme s’il souhaitait nous voir malheureux. Cela peut vous sembler bizarre d’entendre (enfin lire dans ce contexte) me dire ça alors qu’il avait tué ma mère sous mes yeux. Par contre, il ne fallait pas oublier que je lui devais aussi, non seulement la vie, mais aussi un toit où vivre. Qui plus est, c’était grâce à mon père que j’étais devenu l’homme que je suis aujourd’hui…
Depuis que j’étais tout petit, il me disait que je devais faire la différence entre les faits et la vérité et de se focaliser seulement sur la vérité. Les faits étaient là : il avait tué la fiancée de son propre fils. Je compris ensuite que la vérité se cachait derrière cet acte. Pourquoi avoir commis ce meurtre ? Il savait très bien ce qui allait arriver en commettant ce crime… Que grand-père irait le renier publiquement pour ne pas être en conflit avec les Aegis et montrer qu’on n’était pas une famille de criminel. Qu’il allait finir tout seul, en plus d’être traqué par les autorités. De ce fait, je décidais d’enquêter sur ma propre famille. Je suis sûr que vous aussi, vous vous doutez de mon grand-père, après tout ce qu’il avait fait.

Je vais vous passer les détails, mais Nathan et moi avions retrouver notre père, bien loin de Lighthazlen : nous étions à l’Archipel de Silesen, à Sombreval pour être précis. Oui, dans ces montagnes enneigées. On avait dû affronter des lapins géants en route. C’était la première fois que j’en voyais. Mais bref, ce n’est pas ça que vous voulez savoir. Pour faire court, lorsque nous retrouvâmes mon père, ce dernier confirma mes doutes : il n’avait pas tué Katherina Aegis par pure envie meurtrière, mais parce qu’il s’agissait de son job. Mon père était un anarchiste et faisait partie d’une guilde d’assassin. Il y avait un contrat sur la tête de Katherina Aegis car elle aurait causé du tort ou un truc du genre. Mon père désirait aussi se détacher de la famille Lightman, aimant avoir sa propre liberté. Ses explications ne faisaient qu’accroître la rage de Nathan. Ayant perdu la raison, il attaqua directement notre père. Contre toute attente, je l’en empêchai, essayant de le calmer. Mais, quelque chose clochait chez lui. Encore une fois, je vous passerais les détails, mais… Nathan s’était changé en monstre. Je ne comprenais pas ce qui lui était arrivé : s’il était victime d’une malédiction ou d’une maladie des montagnes… En tout cas, je n’avais jamais vu ni entendu parler de ce type d’un humain, en plus d’être un Elu, devenir un monstre. Tout s’était passé si vite et… Nathan tomba dans le vide. Non. C’était moi qui l’y avait conduit. Inutile de vous détailler la scène, retenez seulement une chose : j’y avais perdu mon frère. .


Chapitre 3

Voilà la dernière chose que vous devriez savoir sur moi. Après cette terrible tragédie, j’étais retourné à Lighthazlen pour demander des comptes à mon grand-père. Il devait savoir ce qui était arrivé à Nathan, sur la raison auquel il était devenu un monstre. J’avais utilisé mon Palais Mental pour essayer de reconnaitre le type de monstre que mon frère était devenu, mais rien. Et encore, j’avais lu pratiquement tous les bouquins à ce sujet quand j’étudiais à l’académie. Peut-être qu’il existait des ouvrages cachés ou des trucs du genre… Enfin, ça ne m’étonnerait pas. Une fois que je fis face à mon grand-père, ce dernier joua les ignorants et étaient plus déçu d’avoir perdu son Elu qu’être triste d’avoir perdu son petit-fils. Il me promit alors toute l’attention que je méritais pour avoir survécu à cette « mission ». Car oui, j’avais dit à mon grand-père que Katherina Aegis pouvait reposer en paix. Il me promit un excellent avenir si je continuais comme ça et m’invita à quitter la pièce. Bref, je n’en avais rien tiré de cette discussion… Comme l’avait prédit mon père. De toute façon, au fond, je m’en doutais déjà…

Je détestais tous ces secrets que ma famille gardait. Cet avenir que l’on me promettait, je m’en foutais plus royalement que Heim ne l’était lui-même. Grâce à mon père et aux membres de sa guilde d’assassin, les Eagle’s Mask (oui je sais, pas terrible comme nom), je réussis à simuler ma mort quelques semaines plus tard. Neal John Lightman était désormais mort… Mais Vincent Hawke fut né à ce moment-là.

Je dois préciser une chose : aux yeux de tous, l’Eagle’s Mask était une troupe de cirques. A part certains anarchistes comme les mafieux par exemple, personne n’était au courant de notre véritable activité. Oui, j’ai bien dit « notre » activité, car j’avais rejoint cette guilde sous le nom de Vincent Hawke. Évidemment, mon père et moi ne participions à aucun spectacle, vu qu’on était supposé être mort. Je faisais partie de cette guilde pendant 5 ans. Et ceci, mesdames et messieurs, est le dernier chapitre de mon histoire.
Après avoir accompli beaucoup de missions avec mon père, il était normal que je me rapprochasse de lui. Mais, il restait toujours distant avec moi, en plus d’être plus froid qu’un iceberg. Je n’arrivais jamais à le comprendre… Il tenait à ma vie pour l’avoir plusieurs fois la sauver, mais ne montrait pas d’amour à mon égard. Mais, un jour... Mon père fut tué par un Aegis. Mortis étant son prénom. C’était après une mission, la nuit, où j’étais paralysé. On était dans la forêt, attendant que les effets du poison ne fassent plus effet. Puis, on entendit un bruit de pas. Je restais caché dans les buissons tandis que mon père faisait face à ce Mortis. Ce dernier reconnu le meurtrier de Katherina Aegis et engagea un combat où il en sortit vainqueur. C’était comme la mort de ma mère… J’étais caché derrière un placard ou un buisson… Non. J’étais encore une fois protégé par mes parents. C’était aussi à ce moment là où, pour la première fois de ma vie, je m’étais senti vulnérable. Sans protection. Sans bouclier. Pour la première fois, depuis la mort de ma mère, la carapace que je m’étais forgé s’était fissurée. Je ne pouvais retenir les larmes après que Mortis soit parti. Mon père entendit mes sanglots et m’ordonna – oui, c’était un ordre – de ne pas succomber à la tristesse. Montrer ses émotions était un signe de faiblesse dans notre famille. Que pour cela, il fallait éviter de s’attacher avec autrui pour avoir aucun point faible. Et c’était ce qu’il avait fait le jour où grand-père avait voulu prendre Nathan, il y avait 23 ans de cela. Il avait coupé les ponts et fermé son cœur. Si j’étais malin, je comprendrais pourquoi. Et, naturellement, je le comprends, aujourd’hui.

Ça fait 4 mois que mon père était mort. Il s’était passé des choses depuis, comme la disparition de l’île où demeurait Heim et les conflits qui se préparaient. Des pays voulant devenir indépendant, l’Empire voulant garder sa puissance et les anarchistes voulant profiter du chaos… Je savais que quelque chose allait se produire. C’était évident. Pour ma part, j’étais devenu un détective privé. Quant à savoir pourquoi, il s’agit de là une autre histoire…

Et elle commence maintenant.



Derrière votre écran

Et bien je fais du RP depuis 6 ans à peu près. J'aime les manga, série, film, anime, jeux vidéo, etc. C'est tout ce que vous saurez de moi Razz




Dialogue : #0055FF


Vêtement:
 


Dernière édition par Vincent Hawke le Jeu 4 Aoû - 14:33, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 124

Alignement: Impérial Indécis


Impérial Indécis
Presea Lowell
MessageSujet: Re: Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !    Dim 31 Juil - 15:15

Helloooooo,

Comment avance ta prez mon cher détective? As-tu besoin d'aide?

Voilà la première visite du staff, au bout de trois, la prez sera envoyée dans le néant D8.

Besou
Presea Nao fangirlisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Niveau : D
Messages : 9

Alignement: Anarchiste Indécis


Anarchiste Indécis
Vincent Hawke
MessageSujet: Re: Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !    Jeu 4 Aoû - 1:42

Voilà, j'ai enfin fini ma fiche Smile


Dialogue : #0055FF


Vêtement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Niveau : D
Messages : 110

Alignement: Anarchiste Chaotique Neutre


Anarchiste Chaotique Neutre
Daraen Vanaheim
MessageSujet: Re: Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !    Ven 5 Aoû - 2:45

Professeur Layton, c'est toi ? ... Ah non. Boarf, validé quand même \o/





Salutations, mon cher Sora. Mon cher Neal. Mon cher Vincent. Hm... bon sang, mais décide toi ! D:

Ahem. Donc, rentrons dans le vif du sujet. Après tout c'est pour ça que nous sommes là, tous les deux. J'ai mené ma petite enquête personnelle sur ton cas, et tout me semble correct. Il semblerait que vous n'êtes en rien coupable, et que le ténébreux chaos invisible ne vous engloutira pas. Du moins, pas cette fois, hoho. 8D

Néanmoins, j'ai tout de même vu quelques petites fautes, ou des tournures de phrases maladroites dues à l'oubli ou la répétition de mots. Rien de bien grave en somme. Rien de tout cela n'a pu me prouver votre culpabilité. Le reste de mon enquête n'a relevé que de bons points, et pour cela je ne peux que vous en féliciter ! Votre témoignage est d'une grande qualité, et est très intéressant. Hm, oui, assurément ! Rien à redire sur le sujet. Sur ce, monsieur le Juge, donnez votre verdict !

Alignement : Neutre
- Éthique : -20 = Neutre
- Morale : +15 = Neutre

Gils obtenus : 775 + 500 = 1275

Alors, le Juge vous considère comme étant d'une neutralité implacable ! De rien vous n'êtes impliqué. Seulement, ce n'est pas pour autant qu'il ne gardera pas un œil sur votre cas, jeune détective ! Le Juge observera chacune de vos actions, et ajustera son jugement en conséquence. Ne pensez pas être tiré d'affaire aussitôt ! o/

Enfin. Je n'ai trouvé aucun indice vous impliquant de quoique ce soit. Alors, même si je vais garder un petit œil sur votre cas, vous êtes pour l'instant libre et validé. Votre grade, votre couleur, ainsi que votre FT arriveront prochainement. Nous vous offrons même une petite prime, car nous sommes gentils (muahaha) de 1275 Gils.

Amusez-vous bien sur Ashnora, jeune détective ! Bon RP ! o/

PS : Ah et sinon, super présentation, plus clairement ! Beaucoup de morts, c'est cool 8D /PAF/

Killua! <3





Daraen : #3E51B8
Yukine : #D02525
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alignement:


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Vincent Hawke, Détective, pour vous servir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Syr, pour vous servir avec plaisir[validé]
» bonjour venomdu78 pour vous servir ^^
» Ichiiro, pour vous servir.
» [Ik-Mass] pour vous servir ! (Rhum ? Pression ? ^^)
» DnM, pour vous, c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy : The Warring Kingdoms :: Pré-RPG :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-